Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Pour une politique du logement efficace en Ile de France, le territoire du Grand Paris ne doit pas pâtir du millefeuille administratif », Didier Camandona, président de la FNAIM du Grand Paris

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
360
Evaluer cet article

La présentation du budget de la Région Ile de France a été l’occasion de rappeler les priorités en ce qui concerne le logement et de mettre en exergue les nouvelles orientations. L’analyse de Didier Camandona Président de la FNAIM du Grand Paris.

photo : Didier_CAMANDONA_2197

La présentation du budget de la Région Ile de France a été l’occasion de rappeler les priorités en ce qui concerne le logement et de mettre en exergue les nouvelles orientations. En effet, alors que Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile de France a annoncé que le budget logement serait de 78,1 millions d’euros pour l’année 2017 (contre 110 millions en 2016), elle a également fait savoir que la Région réduira fortement la part dédiée au logement social, en ne finançant plus de logements très sociaux dans les communes. Pour la FNAIM du Grand Paris, il est impératif qu’il y ait une répartition claire entre les différents acteurs impliqués dans la politique du logement, entre l’Etat, les communautés d’agglomérations et jusqu’aux communes. En réaction à la présentation du budget de la Région, Didier Camandona, Président de la FNAIM du Grand Paris a souhaité souligner 3 points.

1er enseignement : La politique du logement doit répondre aux besoins des Franciliens

Pour Didier Camandona, « pour la première fois, tous s’accordent sur l’objectif de création annuelle de 70 000 logements. Il est important de garder le cap sur cet objectif. En effet, la Région capitale se caractérise par un certain nombre de déséquilibres, notamment entre l’offre et la demande qui ne peut être comblé que par un effort soutenu de construction sur plusieurs années pour apporter une solution logement accessible et adaptée à une métropole qui dépasse désormais les 12 millions d’habitants. La région a donc décidé de mettre l’accent d’abord sur le foncier. Cela rejoint d’ailleurs les propos du Préfet de la région Ile-de-France, Jean-François Carenco, qui avait annoncé en novembre dernier que l’objectif des 70 000 logements avait même été dépassé.»

2ème enseignement : il faut veiller à une répartition claire des compétences entre les acteurs du logement

Depuis le 1er janvier 2017, la métropole du Grand Paris a désormais parmi ses attributions une compétence logement que la région détient également. En effet, depuis la loi NOTRe, le conseil régional a compétence pour promouvoir le soutien à l’accès au logement et à l’amélioration de l’habitat, le soutien à la politique de la ville et à la rénovation urbaine. De 70 millions d’euros en 2016, le budget logement social de la région l’Île-de-France passera à 40 millions d’euros cette année (sur le budget global de 78.1 millions).

Didier Camandona commente : « Les pouvoirs publics doivent veiller à ne pas laisser perdurer la superposition de compétences pour ne pas pénaliser le logement. Une politique du logement efficace doit clairement définir les rôles de chacun. Nous appelons les différents acteurs à prendre leur responsabilité et à clarifier clairement les bases d’une politique de subsidiarité efficiente. »

3ème enseignement : le parc privé assume de fait un rôle important en matière de logement social

Didier Camandona ajoute : « Les efforts pour loger les classes moyennes sont notoirement insuffisants. Il est important de rappeler cette vérité souvent oubliée : le parc privé constitue un parc social de fait, sans bénéficier des conditions de financement de ce dernier (foncier, TVA, etc.). A ceci s’ajoute la situation de l’hébergement d’urgence qui est inacceptable. L’hébergement d’urgence en Ile-de-France coûte 730 millions d’euros à l’Etat chaque année. Une république ne peut faire perdurer cette situation et doit faire construire des logements adaptés pour répondre à ces besoins urgents.»

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne