Que ferait Bernard Cadeau s’il était à la place de Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires ?

photo : bernard-cadeau-journal-de-lagence

Chez Orpi, nous avons toujours considéré qu’il y a une vraie logique à penser le logement dans une réflexion globale sur l’aménagement du territoire. À ce niveau là, nous sommes satisfaits. Ce que j’attends du nouveau ministre de la  cohésion des territoires, c’est que nous soyons dans une logique de stabilité et, de ce côté-là, les premiers éléments sont encourageants. Les Français ont besoin de stabilité : il faut que les choses qui seront mises en œuvre durent, au moins pendant le temps du quinquennat, et qu’elles soient simples et compréhensibles pour tout le monde.

Permettre aux bailleurs privés de louer dans les conditions du social

Il faut continuer l’effort sur la rénovation et la construction du parc immobilier existant et donner un véritable statut économique et fiscal aux bailleurs privés. Tant qu’il existera une distorsion entre l’offre et la demande, il y aura une pression constante sur les prix. Un bon moyen d’éviter cela, c’est d’inciter les gens à acheter des logements et à les mettre sur le marché. Il faut progressivement passer du concept de logement social au concept de ménage social.  Aujourd’hui, 70 % des locataires dans le parc privé sont éligibles au logement social. Plutôt que dire, ne sont uniquement logements sociaux que les logements construits par le biais d’organismes de logements sociaux, on pourrait imaginer demain qu’un bailleur privé loue dans les conditions du logement social. S’il accepte de baisser son loyer, il aura un bonus en tant que bailleur.

Cet article vous a été :
Bernard Cadeau
orpi
Réagissez
Réagir
0
réaction
Dans la même rubrique
Soyez le premier à réagir sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *