Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« The RENT, the Place To Be pour ceux qui sont dans l’industrie de l’immobilier », Bernard Cadeau,Orpi

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
325
Evaluer cet article

Le Président d’ORPI a profité du salon RENT pour faire un point sur l’impact des nouvelles technologies dans l’immobilier au micro d’Ariane Artinian.

photo : bernard cadeau journal de l'agence

Conscient de l’importance des nouvelles technologies sur le travail des professionnels de l’immobilier, Bernard Cadeau, président du réseau ORPI a profité du RENT pour s’inspirer et échanger des informations avec les start-up talentueuses.

RENT, un carrefour entre les nouvelles technologies et l’industrie de l’immobilier

Le premier réseau d’agence immobilière de France ORPI, ne fait pas parti des exposants car « c’est d’abord le salon des nouvelles technologies et pas celui des réseaux » nous explique son président Bernard Cadeau. « Cependant ORPI est très attentif à tout ce qui se passe dans le monde digital numérique et toutes ces nouveautés. On a supporté un bon nombre d’avancées et d’innovations », poursuit-il.

De fait, « le Rent c’est the place to be, quand on est dans l’industrie de l’immobilier. Il s’agit du carrefour de la rencontre entre tout ce qui peut exister en nouvelles technologies et tout ce qui peut être utile à cette industrie de l’immobilier », insiste Bernard Cadeau. Le président d’ORPI est très intéressé par les avancées technologiques, l’échanges d’informations et « l’inspiration que l’on peut trouver dans des start-up talentueuses ».

Il y a beaucoup de jeunes talents qui s’intéressent à nos métiers

Aujourd’hui, de nombreuses start-up se sont montées. Certaines ont été récompensée à l’image « d’une société qui promeut l’indication d’affaires. Elle permet de créer ce tissus et ce réseau de proximité entre des personnes qui n’ont pas vocation à faire de l’immobilier, mais qui ont des informations sur des biens et qui peuvent alimenter les professionnels qui nous sommes. Une très belle idée portée par un frère et une sœur, on en est ravis. D’autres dont la promotion de la location-accession de propriétés. Tout cela rafraichit l’esprit », continue Bernard Cadeau. Mais le plus important est que « beaucoup de jeunes talents s’intéressent à nos métiers et c’est très prometteur», souligne le président de ORPI

Il ne faut pas devenir esclave ou tributaire de ces nouvelles technologies

L’important avec les nouvelles technologies est « d’aller jusqu’où on peut la maitriser. Il ne faut en aucun cas se laisser dépasser. Aussi moderne soit-il, ce ne sont que des outils et cela doit rester des outils qui sont maitrisés par nous, les professionnels. On ne peut pas distinguer l’outil de la relation et de l’intervention humaine », nous expose Bernard Cadeau. Il conclut en expliquant que « des progrès phénoménaux ont été fait sur l’intelligence artificielle, on regarde cela de très près, mais aussi avec circonspection. Il ne faut pas se méprendre et devenir esclave ou tributaire de ces nouvelles technologies. Par contre, il est certain qu’on les utilisera et qu’on les utilise déjà en partie ».

 

(c)Clément Madonna/byBazikPress

 

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne