Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Locatio, la start-up d’Etat qui ouvre pour rétablir la confiance entre propriétaires et locataires

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
765
Evaluer cet article

La Startup d’État Locatio participe à la première saison de « La Fabrique numérique », un incubateur ministériel de services publics numériques. Son objectif : fluidifier les relations de location grâce à une plateforme accompagnant les locataires dans la constitution de leur dossier.

photo : hand-101003_1280

Locatio : un nouveau service pour simplifier et normaliser l’étude des dossiers de location

Pour la Startup d’Etat Locatio, tout a commencé en novembre 2017 avec la volonté de créer un « bail numérique ». « Nous sommes partis de l’idée qu’il fallait simplifier la dimension contractuelle de la location, mais nous avons très vite identifié un problème plus profond » raconte Matthieu Heurtel, l’intra-preneur porteur du projet. Après 40 heures d’entretien avec des locataires, des agences immobilières et des propriétaires, le constat est accablant : le marché est à bout de souffle et les faux justificatifs sont aussi fréquents que les abus des propriétaires.

La jeune startup change donc de cap pour s’attaquer à la défiance entre locataires et propriétaires. Avec près de 2 millions de baux conclus chaque année en France, le problème est d’ampleur. Locatio développe alors la première plateforme numérique vérifiant par une série de tests automatisés que les dossiers de location déposés sont complets et cohérents. Le but est de rassurer les bailleurs et d’arrêter la compétition déloyale des fraudeurs. L’idée parait simple mais elle séduit : après quatre mois de développement, le service est désormais disponible en ligne et affiche un taux de croissance à deux chiffres. Ces retours positifs ont permis à la startup de trouver auprès du ministère les fonds nécessaires pour poursuivre son déploiement et sa croissance.

Locatio : une Startup d’Etat ou comment transformer l’action publique de l’intérieur

Alors que l’administration française se voit souvent reprocher son inertie, le modèle de la « Startup d’Etat » renverse les codes. Itérative plutôt que craintive, au service des utilisateurs plutôt que de l’administration, les mentalités changent pour encourager la prise d’initiative des intrapreneurs. Si la transition n’est pas toujours évidente pour les fonctionnaires, la volonté des Startups d’État est clairement affichée : autonomiser pour responsabiliser et construire un produit en se fondant sur les méthodes agiles. Sans business model ni capital privé, l’objectif est unique : rendre service aux citoyens.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne