Le management autoritaire peut virer au harcèlement moral - Journal de l'Agence
Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Le management autoritaire peut virer au harcèlement moral

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
183
Evaluer cet article

Comme le rappelle un arrêt de la cour de cassation, il n’y a qu’un pas entre management autoritaire et harcèlement moral. Attention à ne pas le franchir.

photo : hammer-719066_1920

Des comportements du supérieur hiérarchique excédant les limites du pouvoir de direction peuvent constituer un harcèlement moral. C’est ce que rappelle une décision de la Cour de cassation du 19 juin 2018.

Une salariée d’une école hôtelière avait déposé plainte pour harcèlement moral contre son responsable hiérarchique. Celui-ci avait été relaxé. La Cour d’appel avait jugé que les comportements du responsable de cuisine tels les claquements de doigts pour appeler le personnel, le ton excessif adopté pour s’adresser à lui, les remarques inadaptées sur le travail, bien que critiquables, ne constituaient pas un harcèlement moral.

Elle avait pris en considération le fait que ces propos, gestes et attitudes étaient tenus à l’égard de tout le personnel et dans le contexte particulier du travail en cuisine.

Mais l’arrêt est cassé. Pour la Cour de cassation, des comportements qui excèdent les limites du pouvoir de direction constituent un harcèlement moral quelle qu’ait été la manière de travailler de la salariée.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur légifrance

 

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne