Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Journal de l’Agence N°62 : Transparence

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
315
Evaluer cet article

Le Journal de l’Agence N°62 est en cours de distribution à 32 218 professionnels de l’immobilier. Découvrez en avant première l’édito d’Ariane Artinian.

photo : couv our edito

Big data. Depuis le 24 avril dernier, les valeurs immobilières n’ont plus de secret pour qui s’y intéresse. En  application de la loi pour un État au service d’une société de confiance (Essoc) portée et mise en oeuvre par le ministre de l’Action et des Comptes publics, 15 millions de datas immobilières et foncières sont mises gratuitement à portée de tous – particuliers et professionnels. Il suffit désormais  de se connecter sur app.dvf.etalab.gouv.fr pour accéder aux données DVF relatives aux ventes de biens bâtis (appartements et maisons) ou non bâtis (parcelles et exploitations) telles qu’elles figurent dans les actes enregistrés chez les notaires ou dans les registres cadastraux. Bien sûr, cette data est livrée brute de décoffrage, et l’appli donne des boutons aux ergonomes. N’empêche, la promesse est belle et bien tenue.

Big bang. Dans la foulée, MeilleursAgents (lire l’interview p.8), qui a toujours fait de la transparence son fer de lance, a sorti une appli interactive de réalité immobilière augmentée, ludique et user friendly. À peine pointez-vous un immeuble que s’affichent les transactions réalisées dernièrement dans le secteur. En un clic, vous plongez dans le monde de demain – celui du « Transparence » de Marc Dugain. On se surprend à se demander à quel horizon seront dévoilés aussi les revenus du propriétaire, son statut marital, son groupe sanguin, son plat préféré ou l’école de ses enfants…

Big deal. Ce qui est sûr, pour l’instant, c’est que la publication de ces informations va aider les professionnels à justifier leurs estimations auprès des vendeurs gourmands ou d’acquéreurs inquiets. Portails ou réseaux, tous les acteurs affinent leurs modules d’expertise à l’aune de cet open data. Désormais, c’est l’interprétation de ces data qui devient le nerf de la guerre. « On peut toujours se renseigner sur Internet pour interpréter des analyses de sang mais cela ne remplacera jamais une consultation avec un médecin. Et bien c’est la même chose pour l’agent immobilier », nous explique François Gagnon (p.34), le président du réseau immobilier ERA France et Europe.

Pour capter le client, il convient toutefois d’élaborer une stratégie de communication qui tienne compte des nouveaux  enjeux du digital – notre dossier (p. 38) vous dit comment être visible sur la Toile. Tout en respectant le cadre juridique. Les juristes de Business Fil vous rappellent justement comment informer vos clients dans les règles de l’art (p. 46), tandis que ceux du Défenseur des droits livrent les clés pour louer sans discriminer (p. 56). Et pour bien communiquer avec un chasseur immobilier ou un courtier en crédit, suivez les conseils de de Frédéric Bourelly (p. 68) et de Bruno Rouleau (p. 80).

 

Ariane Artinian

Après des études à Dauphine et à Sciences Po, elle opte pour le journalisme. Après avoir piloté les dossiers immobiliers de magazine grand-publics tels Capital ou Challenges, elle fonde BazikPress, agence de production de contenu éditorial spécialisée dans l'information pratique et dans l'immobilier. Elle dirige aujourd'hui la rédaction du Journal de l'Agence.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne