Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Merci de nous permettre enfin de travailler !

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
1 103
Evaluer cet article

Le Gouvernement vient d’annoncer l’autorisation des visites de logements par les particuliers à partir du 28 novembre prochain.. La réaction d’Eric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier.

photo : Eric_Allouche_Buste_-_2020_-_Copie_3931fc12ae

Alors que depuis l’instauration du deuxième confinement le 30 octobre dernier, les professionnels de l’immobilier ne pouvaient plus réellement travailler, le Gouvernement vient d’annoncer l’autorisation des visites de logements par les particuliers à partir du 28 novembre prochain, « Une décision de bon sens et de cohérence » pour Eric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier.

Débloquer le secteur et rétablir la chaîne du logement

Et il ajoute : « Le gouvernement a enfin entendu notre cri d’alarme. Encore hier les particuliers pouvaient accomplir tous les actes leur permettant de se loger : signer un mandat de vente, souscrire un crédit immobilier, déménager… Mais ils ne pouvaient pas visiter de bien immobilier alors que c’est là l’acte déterminant leur permettant de prendre une décision. La possibilité de pouvoir à nouveau visiter physiquement un bien, dans le cadre d’un achat ou d’une location, va permettre de débloquer le secteur et rétablir la chaîne du logement qui s’était subitement rompue. C’est également une mesure de justice, puisque jusque-là, les visites étaient autorisées pour les bailleurs sociaux alors qu’il n’y a pas de risque différent de contamination entre un candidat du parc social ou du parc privé.»

Il est très difficile de s’engager sans pouvoir visiter physiquement son futur chez soi

Et de conclure : « Avant l’allégement des règles du confinement, de nombreux particuliers ayant vendu ou libéré leur logement se retrouvaient dans l’impasse faute de pouvoir visiter un bien. Certes il existe des outils pour découvrir virtuellement un logement et ainsi réaliser une première sélection, mais compte tenu de l’importance de l’enjeu du choix d’un logement, il est très difficile de s’engager sans pouvoir visiter physiquement son futur chez soi, » souligne Eric Allouche.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Daniel Iribarren, il y a 2 mois

    C’est un bon début dont nous ne pouvons que nous féliciter. Prochaine étape : ne pas se laisser enfermer dans ce protocole, et en sortir dès que possible, car :
    – tout le monde sait dans notre métier qu’en transaction, la prise de décision se fait à deux ;
    – nous avons suffisamment de contraintes sans devoir en supporter encore de nouvelles, comme le doublement, voire le triplement du temps passé en visite si on suit le protocole à la lettre (visite virtuelle, visite Madame, visite Monsieur).
    Restons vigilants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne