TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Les Fintechs au service de l’immobilier », Bruno Rouleau Président de l’APIC et porte-parole d’IN&FI Crédits

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
397
Evaluer cet article

Les Financial Technologies (« Fintechs ») s’invitent dans l’immobilier. Leurs missions ? Accompagner le souhait de nouveauté et de souplesse, mais aussi alléger le risque bancaire, voire se substituer aux opérations de anque.

photo : journal de l'agence fintechs

Les Fintechs concernent tout autant les ménages candidats à l’accession et au logement, que les professionnels  investisseurs ou producteurs. Petit tour de piste de ce qui bouge dans le monde de la Tech financière !

Des acteurs épaulés par le financement participatif

Les plateformes de financement participatif ont bien senti que la forte demande allait sécuriser la valorisation des  programmes et la rapidité des débouclages des opérations. Sujet de fond ou effet d’opportunisme conjoncturel ? Sans
doute un peu des deux. En 2021, le secteur du financement participatif dédié à l’immobilier a vu son activité  progresser de 81 %. La quarantaine de plateformes concernée a collecté 958 millions d’euros, avec un panier moyen  de 900 000 euros par projet. Si ce montant peut paraître encore marginal, le crowdbuilding soutient avant tout des projets de professionnels de la promotion, en peine à convaincre des banquiers affairés sur l’immobilier résidentiel  des ménages.

Le cagnottage

Le financement participatif, c’est aussi dans l’esprit du public le principe de la cagnotte. Il n’était pourtant pas facile  de marketer le concept du crowdfunding en l’orientant vers l’immobilier. L’idée a rebondi récemment avec Nexity et Hexaom qui ont lancé leur cagnotte immobilière pour les candidats à l’acquisition d’un bien neuf.

Les marchands de biens concernés

Forcément plus actifs sur le marché immobilier, les marchands de biens souffrent encore d’une cote de popularité  délicate auprès du financement bancaire. C’est donc logiquement que les plateformes de financement participatif s’intéressent également à ces opérateurs.

Toutefois, les plateformes de crowdbuilding ne sont pas impliquées de la  même façon dans les opérations de promotion. Parmi les CLUBFUNDING, ANAXAGO, HOMUNITY, KOREGRAF, ENTREPRETEURS, FUNDIMMO, IMMOCRATIE, LYMO, WISEED, certaines sont bien plus présentes dans le crédit court terme que d’autres.

Le financement « écologique »

D’autre part, parce que les fondateurs de ces jeunes entreprises sont souvent issus d’une génération concernée par  l’environnement, mais aussi parce que la rénovation énergétique ouvre des horizons intéressants, les plateformes de  crowdfunding occupent le terrain du financement  « écologique ». Dans le logement résidentiel, industriel ou de  bureaux (LENDOSPHERE, ENERFIP), ou dans l’immobilier agricole (MiiMOSA), l’intervention de ces plateformes  accompagne souvent des projets et montages financiers en complément ou en relais de prêts bancaires et de subventions publiques. Le principe des communautés d’investisseurs, la communication sur les réseaux sociaux et  l’impact psychologique de l’engagement sur des sujets actuels, participent aux succès constatés.

Les nouveaux modes de résidences visés

Dans les Fintechs, l’habitat partagé est également en passe de gagner du terrain. Les perspectives de rentabilité  justifient le déploiement rapide des fintechs, mais c’est aussi parce qu’elles répondent aux absences de législation et  de solutions préexistantes qu’elles trouvent un écho immédiat. En France, le co-living débarque avec des acteurs proposant des solutions clés en main (COLONIES, COLIVING FACTORY, LA CLIQUE), ou par la création d’îlots de  vie collectifs et d’éco-villages (HABITAT PARTICIPATIF).

La transaction simplifiée ou accompagnée

Pour l’instant, les statistiques effrontées des volumes de transactions retardent l’avènement de solutions digitales  facilitant la vente de biens. Mais l’évolution des prix et le resserrement des conditions d’accès au crédit devraient faire apparaître un futur moins surchauffé. Des solutions existent déjà pour les vendeurs ayant des difficultés dans  la détermination d’un prix de vente ou dans la cession d’un bien. Les ventes assistées en enchères inversées et  autres ventes interactives ne représentent que peu d’opérations, mais le principe mérite qu’on s’y intéresse. En  Europe, des acteurs de l’iBuying immobilier commencent aussi à faire parler d’eux. De par le désir d’agilité des  nouvelles générations, le concept de l’acheteur immédiat, voire du repreneur, trouve un écho.

L’écosystème du logement innovant

C’est donc l’ensemble de l’environnement immobilier qui est bousculé ! On pourrait enfin évoquer les applications de calcul du financement bancaire, les solutions solidaires pour la location de biens, les applications visant à  améliorer la visite, le bien-être dans le logement, la domotique pour maîtriser le coût d’usage des biens. Bref, le salon RENT devrait encore accueillir de nombreux exposants innovants !

 

Ne manquez pas aussi

Bruno Rouleau

Bruno ROULEAU Porte parole d'In&Fi Crédits et Président de l'APIC . Diplômé du CNAM dans le domaine bancaire, il a exercé durant 20 ans au sein de 4 groupes bancaires, où il a occupé toutes les fonctions opérationnelles sur les marchés du Particulier, du Professionnel et des PME. Il a ensuite rejoint l’enseigne de courtage en crédits In&Fi Crédits pendant 5 ans, avec la fonction de Directeur Associé, en charge de la Formation, de l’Assistance et des Partenariats, et a créé In&Fi Crédits Pro et l’IFIB (Institut de Formation des Intermédiaires de Banque) aux côtés de Pascal BEUVELET. En 2010, il rejoint le Comité de Direction Générale, puis le Comité Exécutif de CAFPI, en charge des Grands Accords commerciaux du groupe et de l’Organisation Interne. Il a créé MUTANS CONSULTANTS en septembre 2015, cabinet de formation et de conseil qui accompagne les entreprises et les réseaux dans leur virage digital, et notamment pour optimiser leur mutation dans la gestion de la Relation Client.

ORPI

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

FNAIM

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne