Mardi 9 avril à 20h50, M6 diffuse un épisode inédit de « Recherche Appartement » suivi d’une émission inédite de « Que sont-ils devenus ». Rencontre avec son animateur Stéphane Plaza, qui est aussi l’agent immobilier préféré des Français.

photo : Stéphane Plaza, l'agent immobilier vedette de M6

Vous avez quitté votre poste de manager chez ERA CTI ?

J’ai en effet quitté mon poste de manager général de 10 agences du groupe ERA CTI. J’étais numéro 2 du groupe et je songe aujourd’hui à faire quelque chose sous mon nom dans l’immobilier. Je me donne jusqu’au mois de septembre pour réfléchir. J’aimerai créer un nouveau concept avec plus de spontanéité, plus de transparence, plus de sourires, tout en étant restant sur les bases du métier et accompagnant un peu plus les gens. Je vais prendre le temps de préparer mon retour hors TV dans l’immobilier.

Vous continuez la TV ?

Oui je vais continuer la télé. Et bien sûr les émissions d’immobilier « Maison à vendre » et « Recherche appartement ».  Je suis en train de tourner d’ailleurs une nouvelle émission de « Maison à vendre » à Nancy et de  « Recherche appartement » sur Paris … 

Quelle est votre vision du marché immobilier aujourd’hui ?

Cela fait un petit moment que l’on dit que le marché immobilier est en crise, mais là, je crois qu’on y est vraiment. Les taux de crédit sont très bas, entre 3% et 4%, mais les banques ont  resserré les boulons et les gens ont de réelles difficultés à obtenir un financement. Il y a beaucoup moins de ventes qui se réalisent. Et les délais de ventes s’allongent. Les acquéreurs ont pris la main sur les vendeurs. Mais le problème c’est que les acheteurs, les vendeurs et les agents immobiliers ne lisent pas les mêmes journaux !

Et vous quelles informations lisez-vous?

Je lis les chiffres du marché réel. Et il en ressort que tout ne se vend pas n’importe comment à n’importe quel prix. Il faut se mettre au prix du marché et ne pas oublier qu’un appartement doit être préparé pour être mis en vente. Il faut écouter ce qui se passe. Et comprendre aussi que l’on ne peut pas à la fois gagner sur tous les tableaux, à l’achat, à la vente et ne pas faire trop de travaux. Les clients doivent comprendre que lorsqu’ils revendent pour acheter, ils sont  en principe gagnants.

Comment voyez-vous les agents immobiliers ?

Il y en a de très bons et de très mauvais. Ce qui pêche, le plus souvent, c’est un problème de formation. Le seul bon côté de la situation, c’est que la crise va éliminer les curieux, ceux qui sont venus juste pour gagner rapidement de l’argent. Il est normal bien sûr de prendre une commission, personne n’est philanthrope, mais il faut apporter un vrai service en contrepartie !

Comment êtes-vous arrivé à ce métier ?

À 18 ans, il a fallu que je travaille. J’ai voulu être pompier, mais j’avais le vertige. J’ai voulu être steward, mais mon anglais était mauvais. Alors, ma cousine qui était dans l’immobilier m’a pris sous son aile et je suis devenu agent immobilier. J’ai commencé en bas de l’échelle comme courtier.

Aujourd’hui, vous considérez-vous comme un animateur TV ou un agent immobilier ?

Je suis un agent immobilier qui a la chance de passer à la télé. Ce qui a le gros avantage de satisfaire ma curiosité !

Propos recueillis par Ariane Artinian/BazikPress

 

Cet article vous a été :
Newsletterinscrivez-vous dès maintenant

Je m'abonne

VOIR LES NEWSLETTERS

agence stephane plaza
Réagissez
Réagir
0
réaction
Dans la même rubrique
Soyez le premier à réagir sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *