Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Choisir un logiciel immobilier ASP

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
610
Evaluer cet article

Opter pour un logiciel immobilier ASP est une excellente solution pour simplifier sa problématique informatique en l’externalisant. Ce qu’il faut savoir avant de choisir votre Applications Service Provider.

Les ASP ou SaaS (Software as a Service) libèrent les agences des contraintes liées à l’exploitation de leurs applications (logiciel et base de données) et de leurs réseaux informatiques (serveurs).

L’utilisateur d’un ASP se concentre sur le coeur métier de son application et le coût de son poste informatique se résume à une redevance mensuelle.

Les solutions ASP ne sont cependant pas toutes architecturées autour du même modèle.

Du mainframe à l’ASP

Tout commence par les terminaux passifs connectés à un mainframe suivis, dans les années 80, de l’arrivée du PC et des réseaux locaux.

Dès les années 90, la révolution internet libère les échanges et permet de créer des réseaux distants sans passer par des lignes spécialisées.

C’est sur ce modèle de communication qu’apparaissent les ASP. Ils s’appuient en fait sur la puissancedes serveurs hébergés, sur la rapidité d’internet et sur l’intelligence des postes de travail.

Le terme ASP (Application Service Provider) désigne à la fois le prestataire et le service. L’ASP est la fourniture d’une application métier – un logiciel de transactions – accessible à partir d’un poste de travail à travers le réseau internet et qui permet le partage à 100% et en temps réel des données et des photos.
Le fournisseur de l’ASP assure :
– la mise à disposition de l’application
– l’hébergement des serveurs et
des données
– la maintenance du système
– la sécurité des échanges
– la sauvegarde des données
– les mises à jour

L’ASP est une solution métier qui accède en temps réel à une application et à une base de données hébergées, soit directement à partir d’un client-léger comme un navigateur web, soit à partir d’un client-riche installé sur les postes de travail.

En théorie, les ASP ne demandent aucune infrastructure particulière du côté de l’utilisateur car le coeur de l’application et les bases de données sont hébergés par le fournisseur de la solution.

Les logiciels ASP et le métier immobilier

Les ASP spécialisés des métiers de l’immobilier doivent leur existence à un besoin d’information partagée entre les agences d’un réseau multi-sites ou d’un groupement inter-cabinet.

Avec une solution ASP, tous les postes de travail accèdent à une base de données unique, hébergée et centralisée. Les données sont toutes mises à jour en temps réel. En théorie, les ASP signent la fin des serveurs en agence et des coûts liés à la maintenance des systèmes informatiques.

Les hésitations des professionnels

Appréciés par leurs utilisateurs pour leur souplesse, les ASP ne font pas pour autant l’unanimité. Certains professionnels continuent à faire appel à des solutions client/serveur ou à des solutions mixtes.

Leur principal réticence vis à vis d’une solution ASP ? L’application ne fonctionne pas si le réseau internet n’est pas accessible.

Un reproche auquel certains fournisseurs de solutions répondent en proposant de synchroniser les données à la demande de l’utilisateur sur un poste de travail ou sur un ordinateur portable afin de pouvoir travailler en l’absence de tout accès à internet.

On oppose enfin aux ASP des faiblesses concernant la sécurité et la fiabilité des données. Pourtant, par leur nature les solutions ASP garantissent contractuellement ces deux aspects.

L’émergence de solutions aussi sensibles que des applications bancaires ou de comptabilité comme Sage, Cegid ou Qualiac témoigne de la confiance accordée aux solutions ASP.

Avec leurs bases de données hébergées, les ASP garantissent contractuellement la fiabilité et la confidentialité des informations qui leur sont confiées et vous n’avez pas en principe à vous poser la question de la sécurité de vos informations.
Laurent Tissinié
Gérant de Gestion Immobilière Tissinié et Président de l’association FFIP de Nice

Les fournisseurs de solutions ASP disposent pourtant d’un savoir faire en terme de sauvegarde et de protection de données qui dépasse nettement celui des agences et des réseaux immobiliers.

Asp et sécurité

La restauration d’un système en cas de sinistre en agence ou de vol du parc informatique est considérablement simplifiée avec les ASP.

Elle se résume souvent à la réinstallation des postes de travail. Le coeur de l’application et l’intégralité des données étant hébergés et sauvegardés sur les serveurs du fournisseur.

Des solutions Full-Web…

La technologie ASP full-web repose intégralement sur une architecture applicative distante. L’accès aux données et aux fonctionnalités du logiciel se fait par le chargement de pages dans le navigateur web.

L’avantage de la solution full-web ? L’application est accessible avec un login et un mot de passe à partir de n’importe quel ordinateur disposant d’une connexion internet.

Technologie souple, le full web rend impossible l’accès à l’application en l’absence de connexion internet. Côté sécurité, la diffusion du login et du mot de passe permet à n’importe qui d’accéder aux données à partir de n’importe quel poste.

Par ailleurs, l’absence de client-riche sur le poste de travail nécessite de charger les pages de l’interface ce qui limite la richesse fonctionnelle de ces solutions et peut ralentir l’affichage.

Plusieurs offres full-web ont fait leur apparition sur le marché des logiciels immobiliers.

L’application Transac.net de l’éditeur Gercop en est un exemple.

… «Client-riche»

L’autre technologie ASP est la technologie ASP/client-riche dans laquelle l’interface propriétaire applicative est installée sur le poste de travail alors que le coeur de l’application et les bases de données sont hébergés.

Cette solution proposée par Périclès est utilisée par plus de 4000 agences.

« La spécificité de la solution repose sur un programme installé sur le poste de travail. Il garantit la rapidité des échanges avec le serveur et la richesse de l’application. On obtient le même confort de travail que sur un logiciel local avec une puissance décuplée», explique Luc Rolland, directeur du développement chez Périclès.

En effet seules les informations utiles transitent par le réseau, toute l’interface applicative étant assurée par le logiciel client.

Autre avantage, le logiciel permet de sécuriser les transactions car l’accès aux informations est limité aux postes sur lesquels sont installés le client riche.

« Par ailleurs, cela permet de synchroniser le portefeuille sur son poste et de travailler hors connexion, ce qui est impossible en mode full-web», ajoute Luc Rolland.

Pour Laurent Tissinié, gérant de Gestion Immobilière Tissinié et Président de l’association FFIP de Nice, « il est plus sûr d’externaliser le volume d’information traitée auprès d’un fournisseur dont les serveurs sont suffisamment rapides pour garantir une mise jour permanente.

Car opter pour une solution client/ serveur, c’est devoir assumer soi-même les risques, les sauvegardes et le stockage sécurisé des informations de l’agence ou du réseau. »

…des solutions propriétaires

Beaucoup de réseaux et d’agences s’appuient encore sur des solutions propriétaires ou client/serveur.

Des solutions qui reposent sur un serveur local en agence, ou sur un serveur distant.

Pour Nicolas Robic, directeur général de Naxos, « l’application Canal Transaction est l’une des plus représentatives de cette technologie qui s’appuie sur un mode trois tiers client/serveur en agence avec des données synchronisées et une base hébergée. La base de données est sur un serveur de l’agence mais une grande partie des données est centralisée afin de faciliter les échanges interagences. Synchroniser revient à répercuter, quasiment en temps réel, toute modification de la base de données de l’agence sur la base centrale. »

Une architecture qui séduit les défenseurs de la conservation locale des données. La solution Naxos, retenue par le réseau Century 21, est en place chez 1 150 clients.

« Dans la solution Canal Transaction, le serveur hébergé sert aux outils de consolidation et de publication ainsi qu’au partage de l’information en inter cabinet », précise Nicolas Robic.

Pour répondre aux partisans des solutions propriétaires, Gercop propose également une solution locale Gercop-Transac.

Pour Christine Sobral, directrice commerciale, « Gercop dispose d’une base de 700 clients, et la version locale installée en réseau ou en monoposte dans une agence offre aux utilisateurs une gamme complète de fonctionnalités pour la gestion d’une agence ».

Une solution qui permet un accès permanent à la base de données sur le poste ou sur le serveur de l’agence.

« Parmi nos clients certains ne veulent pas entendre parler de solutions internet particulièrement dans des régions où la connexion internet est lente ».

Logiciel de transactions : comment faire ses comptes ?

Tous les aspects doivent être pris en compte dans le poste financier qui ne se limite pas au coût d’acquisition d’une solution.

Il faut ajouter l’ensemble des coûts d’exploitation et de maintenance du réseau, des serveurs, des sauvegardes, des mises à jour ainsi que les postes de travail.

Bien maîtriser ses coûts implique d’inclure les questions de sécurité des données dans son business plan.

Les ASP demandent en général moins de ressources de la part des postes de travail que les solutions propriétaires et permettent une plus grande longévité du matériel.

Il faut aussi penser que l’information est le coeur du métier de l’agent immobilier.

Perdre ou divulguer son fichier client, le portefeuille de ses biens ou le flux des transactions peut s’avérer désastreux pour un réseau.

Pascal Kinsbourg

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne