Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Les perspectives d’évolution du secteur du courtage en crédit sont énormes », Sébastien Masure, fondateur PresseTaux

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 185
Evaluer cet article

Depuis début 2016, le réseau des courtiers en crédit négocié PresseTaux poursuit son développement territorial avec l’ouverture de cinq nouvelles franchises à Montpellier, Rambouillet, Clermont-Ferrand, Avignon et Saint-Étienne.

photo : Sebastien Masure, fondateur PresseTaux

Le secteur du courtage en crédit -notamment en matière de crédit immobilier, est loin de connaître la crise : la part de marché des courtiers représente déjà plus de 30 %. Et il est prévu qu’elle atteigne plus de 50 % avant la fin de la décennie, dans un contexte où les banques sont de plus en plus frileuses à accorder des emprunts aux particuliers et aux professionnels.

Les courtiers du réseau PresseTaux permettent aux particuliers et aux professionnels de tous âges – seniors compris-,de faciliter l’accès à l’emprunt, en jouant le rôle d’intermédiaire entre les besoins du client et le milieu bancaire.

« Nous prenons en charge l’ensemble de leur dossier pour leur permettre un accès concret au financement de leurs projets, de l’étude initiale à la signature chez le notaire et à la banque. Nous assurons une prise en main immédiate, la réactivité est véritablement au cœur de notre process, explique Sébastien Masure, fondateur et dirigeant de PresseTaux. Nous avons également développé un large réseau de partenaires bancaires, ce qui permet à nos clients d’obtenir des prêts à des taux très bas. Comme notre rémunération est calculée sur l’économie que nos clients réalisent sur leur plan de financement, c’est la garantie d’un service forcément gagnant que nous leur proposons. »

Et de poursuivre : « Nous apportons une importance particulière à la qualité de l’accompagnement que nous proposons à nos clients. Nos courtiers se déplacent chez eux, leur assurant ainsi une confidentialité totale. Cela nous assure aussi une meilleure connaissance de la problématique de leurs dossiers, ce qui permet de gagner un temps considérable sur l’obtention des crédits. » À ce titre, la qualité de l’accompagnement assuré par PresseTaux est plébiscitée par ses propres clients : 95 % d’entre eux se déclarent satisfaits des services de l’enseigne au point de la recommander à leur entourage. C’est d’ailleurs un facteur important du développement actuel du réseau : parmi ses nouveaux clients, une large majorité d’entre eux ont sollicité les courtiers de PresseTaux suite à un bouche à oreille très favorable émanant d’un proche ou d’un collègue de travail.

Sébastien Masure résume l’historique de l’enseigne : « La première agence PresseTaux a été créée en 2004 à Valenciennes. Le développement en franchise a démarré en 2010 et en juin 2016, nous comptons près de 30 agences au sein de notre réseau qui se développe désormais au rythme d’une dizaine de nouvelles franchises par an. » Ce qui se traduit par un impact très positif sur le chiffre d’affaires de l’enseigne, avec plus de 10 % de croissance prévue sur l’année 2016.

Si PresseTaux connaît une croissance à deux chiffres et un développement à un rythme si soutenu, c’est parce que « les perspectives d’évolution du secteur du courtage en crédit sont énormes », affirme le fondateur de l’enseigne. « Les particuliers et les professionnels ont de plus en plus recours aux services d’un courtier », constate-t-il. « En France, la part de marché des courtiers est déjà de plus de 30 %, et il est prévu qu’elle atteigne plus de 50 % avant la fin de la décennie. »

Carine Pradelles, courtier PresseTaux à Montpellier, qui a d’ailleurs « quitté le milieu bancaire » pour devenir courtier après »quatorze ans dans le secteur du financement immobilier et professionnel, dont cinq ans en tant que Responsable Secteur de Crédits », explique : « Les banques alimentent à leur manière ce phénomène car au vu de leur marge de plus en plus réduite, elles tendent à privilégier la sous-traitance de cette activité aux courtiers plutôt que de former toute leur flotte commerciale. D’un côté, il y aura de moins en moins d’interlocuteurs qui traiteront du crédit dans les banques classiques ; et de l’autre, de plus en plus de courtiers pour accompagner les particuliers et les professionnels dans le cadre du financement de l’accès au logement ou d’une activité professionnelle.

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne