Jean-François Buet, Président de la FNAIM, réagit aux nominations du gouvernement d’Edouard Philippe.

photo : Jean-François Buet, président de la FNAIM

« Déjà absent de la campagne présidentielle, le logement, 1er poste des dépenses des ménages, est une préoccupation majeure de nos concitoyens. Or pour la première fois depuis de nombreuses années le thème du logement est totalement absent dans les attributions gouvernementales.

Nous déplorons ainsi l’absence d’un Ministère voire d’un Secrétariat d’Etat dédié au logement dans la composition de ce gouvernement et espérons vivement que cette erreur  sera réparée après les élections législatives.

Le quinquennat de François Hollande a apporté de profondes modifications législatives et règlementaires sans que les professionnels de l’immobilier n’aient été réellement consultés ou entendus et nous portions de nombreux espoirs dans ce nouveau gouvernement.

Nous restons mobilisés et à l’écoute pour présenter nos propositions de simplification qui ne coûtent rien, seraient positives pour tous et faciliteraient l’accès au logement de nos concitoyens. »

Cet article vous a été :
Photo de fnaimfnaim
Réagissez
Réagir
2
réactions
Dans la même rubrique
2 réactions pour cet article
  • Par prades, il y a 1 mois - 21 mai 2017 à 11 h 19 min

    Que pensez-vous des publicités des structures « promotion » de grandes banques ( Square Habitat, Nexity etc…), des grands groupes BTP (Bouygues, Vinci etc..) en immobilier, sans parler des notaires qui vous parlent  » mandat de vente » avant tout acte concernant votre situation personnelle à traiter et les Communes qui sont aussi vendeurs de logements et terrains en lotissement ? Beaucoup d’intérêts dans tout ça ! Par contre, les personnes et familles propriétaires des biens ont souvent le bon goût de s’en  » débarrasser »= propos conseils d’un notaire successeur du notaire parti à la retraite…un promoteur était évidemment prévu pour soulager le « manant » à la mode du XXIème siècle ! Personne pour s’indigner et réagir dans cette belle société dite « démocratique »…, alors
    surtout, ne changeons rien !

  • Par Gauthier, il y a 1 mois - 19 mai 2017 à 14 h 26 min

    Cette absence d’un ministère du logement est à la fois surprenante et normale… C’est pourtant un domaine très important dans une politique mais pas une seule fois les candidats se sont attaqués à ce sujet lors des différents débats présidentiels. Comme le dit très bien Jean-François Buet, espérons qu’après les législatives on pourra enfin avoir un ministre du logement avec une vraie politique et d réelle ambition. De plus, Macron détient un programme fournit en terme de logement avec notamment une mesure qui a beaucoup fait parler : l’exonération de la taxe d’habitation pour près de 80 % de la population. Il a également des projets qui nécessite un fort investissement des pouvoirs publics, seulement voila, pour mener à bien ces actions sans ministre du logement, cela me paraît très compliqué…
    Source du programme de Macron : http://immobilierneuftoulouse.fr/politique-logement-candidat-presidentielle-2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *