Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Le community manager est une femme diplômée de 28 ans qui travaille en Île-de-France !

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
337
Evaluer cet article

Pour la huitième année consécutive, le Blog du Modérateur publie les résultats de son enquête sur les community managers en France. Cette année, 1150 professionnels ont répondu et apportent de riches enseignements sur le profil des community managers, leur environnement de travail, leur rémunération et leur utilisation des réseaux sociaux.

photo : office-620822_1920

Le community manager est une femme diplômée de 28 ans qui travaille en Île-de-France

Les community managers sont pour 2/3 des femmes et la grande majorité d’entre eux a entre 21 et 30 ans (68%). Si l’Île-de-France demeure leur principal bassin d’emploi (37%), le métier est de plus en plus présent en régions.  Côté contrats, plus de la moitié (52%) des CM sont en CDI contre seulement 13% d’indépendants. Contrairement à certaines idées reçues, le community management n’est pas une fonction de stagiaires puisqu’ils ne représentent que 23% des répondants (salariés en alternance compris).   Autre idée reçue que l’enquête met à mal : être CM, cela s’apprend et cela requiert un diplôme. 53% ont un Bac+5 et 89% ont au moins un Bac+3.

Des salaires – légèrement – en hausse

Deuxième point de l’enquête, et pas des moindres : le salaire. En 2018, la rémunération moyenne des community managers en France est de 28 527 euros, soit 145 euros de plus que l’an dernier (+0,5%). On observe d’importantes différences entre Paris et régions(5k d’écart par an), ainsi qu’en fonction de l’expérience et de la taille de l’entreprise. Et malheureusement, des inégalités hommes-femmes sont visibles (2k par an) bien qu’elles soient moins importantes que pour l’ensemble des salariés.

Le community manager trouve du travail… ailleurs que sur les réseaux sociaux !

Si les community managers passent, par définition, beaucoup de temps sur les réseaux sociaux, ce n’est pas là qu’ils trouveront du travail (seuls 10% sont recrutés sur ces canaux, -2 points). Les sites d’offres d’emploi sont à l’origine de 30% des embauches de community managers (+3 points). La cooptation joue également un rôle important, avec près d’une embauche sur cinq (19%). Les stages sont également une voie à privilégier pour trouver un emploi salarié.

Notoriété, acquisition et fidélisation, les 3 missions du CM

L’objectif n°1 des community managers est bien sûr le développement de la notoriété de la marque (62%). L’acquisition de nouveaux clients (25%) et la fidélisation des clients (5%) sont les autres objectifs principaux cités par les répondants.

Pour mesurer leurs performances, l’engagement est primordial (85%). Viennent ensuite la visibilité obtenue (70%), ainsi que l’évolution du nombre de personnes qui suivent leur marque sur les réseaux sociaux (66%). L’acquisition de trafic (42%) et les conversions (27%) arrivent ensuite.

Facebook, Twitter, Instagram… et les autres

Pour mieux comprendre leur rapport aux plateformes, le BDM a interrogé les CM sur leur propre utilisation des réseaux sociaux. Les résultats sont sans appel : Facebook (91%), Twitter (68%) et Instagram (66%) sont les réseaux sociaux les plus populaires.

Toutefois, Facebook est considéré en perte de vitesse par plus d’un community manager sur deux ! Malgré cela, la plateforme reste la plus efficace selon eux. 46% d’entre eux estiment que c’est le réseau social le plus efficace pour obtenir des résultats gratuitement (ils étaient 56% l’an dernier). Instagram (26%), Twitter (13%) et LinkedIn (11%) ne s’avouent pas encore vaincus sur ce sujet.

Par ailleurs, trois quarts des marques consacrent une partie de leur budget aux promotions sur les réseaux sociaux. L’enveloppe allouée est cependant relativement restreinte puisque 41% ont moins de 5 000€ par an pour “booster leurs posts”. On retrouve les mêmes plateformes en têtes : 95% des community managers qui diffusent des publicités sur les réseaux sociaux le font sur Facebook (-2 points). 51% choisissent Instagram (+8), 22% Twitter (-3), 21% LinkedIn (+2) et 10% YouTube (-1). Un résultat très pragmatique puisque ces réseaux sont simplement les plus performants.

Méthodologie : enquête réalisée par le Blog du Modérateur, du 24 avril au 10 juin 2018 auprès de 1150 community managers et social media managers. Les rémunérations présentées correspondent aux salariés en CDI en France.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne