Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Hosman lève 1,5M€ pour révolutionner l’agence immobilière

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
1 094
Evaluer cet article

Hosman, la start-up qui s’est fixée pour mission de réinventer l’agence immobilière, annonce une levée de 1,5M€ auprès d’une “dream team” de Business Angels. Son idée? Révolutionner la vente immobilière en proposant un forfait fixe de 4 500 € et en utilisant le meilleur du digital et de l’humain pour offrir une qualité de service irréprochable.

photo : AO8I9798

Avoir conquis le coeur de plus de 100 clients en quelques mois, Hosman cherche désormais à accélérer son développement pour prendre une place de leader en France. La start up a réalisé une levée de fonds de 1,5M€ auprès d’une équipe de business angels, dont chacun apporte un savoir-faire particulier nécessaire à la réalisation de la mission de la start-up : révolutionner l’agence immobilière. La start-up est notamment accompagnée par une importante Étude de Notaires – Cheuvreux Notaires, des professionnels de l’immobilier, ainsi que des sérial entrepreneurs renommés (dont les fondateurs de Cheerz, Tediber, MeilleursTaux, Effilab, et Tudigo).

Une quinzaine d’experts en immobilier, de commerciaux et d’ingénieurs d’ici fin 2018

La levée de fonds permettra d’embaucher d’ici fin 2018 une quinzaine d’experts en immobilier, de commerciaux et d’ingénieurs afin d’accélérer son développement. La start-up veut poursuivre un rythme de croissance de 30% par mois et investir dans le développement de sa technologie permettant d’améliorer l’efficacité de la vente et la qualité du service pour le vendeur et l’acheteur. L’expérience client est au coeur de la stratégie d’Hosman.

Digital et technologie

Cofondée par Benjamin Bavuz, Paul-Henri Chopin et Stanislas de Dinechin et, la start-up est née d’un constat simple : il n’existe pas en France de solution satisfaisante pour un propriétaire qui cherche à vendre son bien. D’un côté des agences immobilières chères et dont le service a mauvaise réputation (1), de l’autre côté le particulier à particulier qui est chronophage et peu efficace(2). L’idée d’Hosman est de réinventer ce métier en utilisant le digital et la technologie pour offrir une expérience client exceptionnelle et un service irréprochable. Le tout à un prix beaucoup moins élevé que les acteurs traditionnels. La société propose donc de prendre en charge 100% de la vente d’un bien immobilier (y compris les visites), pour un prix fixe de 4 500 €, payable uniquement en cas de succès de la vente.

Pas de rémunération à la commission

La start-up a fait le choix de supprimer le mode de rémunération à la commission, car ses fondateurs n’y trouvaient pas de justification économique : vendre un appartement de 40 m² ou de 80 m² est le même travail, pourquoi gagner 2 x plus dans un cas que dans l’autre ? Les cofondateurs ont également la conviction que si le digital peut améliorer l’efficacité de la vente ainsi que l’expérience du vendeur et l’acheteur, il ne pourra jamais remplacer l’interaction humaine. Le digital permet d’avoir un service de haute qualité, humain et sans approche low-cost, et en même temps de profiter de prix plus bas qu’une agence traditionnelle.

Basé à Paris, Hosman propose ses services dans la majorité de l’Ile-de-France, et de nouvelles villes devraient ouvrir en province courant 2019

  • (1)Selon une étude réalisée en 2017 par Consortium Immobilier, 68 % des français ont une mauvaise image des agents immobilier
  • (2)Selon l’étude MeilleursAgents.com / Univeristé Paris Dauphine, sur 100 vendeurs ayant utilisé des services de PAP, seul 28 ont vendu via ce canal, contre 70 sur 100 via une agence.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par BONNAL, il y a 10 mois

    Les affirmations et les commentaires de cet article, sur les raisons et les motivations de ces jeunes entrepreneurs à créer un nouveau canal sur le web en vente immobilière, sont fausses:

    En faite, économiquement, on réduit la rémunération à l’acte et on augmente exponentiellement leurs quantités, sans rapport avec la baisse d’honoraires (cela s’appelle un leurre). Ensuite, le métier de consultant en immobilier, agent commercial en immobilier ou agent immobilier est avant tout un métier commercial et social de contact humain, et non pas un métier de techniciens et d’ingénieurs. Il est en vérité mal connu et chercher à substituer la machine à l’homme peu ou prou en affirmant de tel contre vérité, est la raison du mécontentement croissant des vendeurs à plus de 67 % .
    voire Le bon coin: Quantité et qualité ne font pas bon ménage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne