Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Que pensent de vous les locataires et les propriétaires ?

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
373
Evaluer cet article

SeLoger a interrogé plus de 1200 locataires privés et plus 1000 propriétaires pour retranscrire leur ressenti sur la location, le rôle des agents immobiliers et exprimer leurs freins et leurs attentes vis-à-vis de la profession. Des enseignements repris dans le rapport du député Nogal visant à restaurer la confiance au sein des relations locatives en France.

photo : unnamed (10)

Quelle place accordent les locataires et les propriétaires aux agents immobiliers ? Quelle image ont-ils d’eux ? SeLoger apporte un éclairage nouveau et tord le cou aux idées reçues à l’heure de la publication du Rapport Nogal « Louer en confiance » qui vise à faire évoluer le modèle des agences immobilières et faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires. Ce qu’il ressort de l’étude? Locataires et propriétaires reconnaissent la place des agents immobiliers comme tiers de confiance mais demandent davantage de services et des tarifs plus compétitifs !

L’agent immobilier : une place légitime et des qualités incontestées

« La prise de pouls des locataires et propriétaires montre que les agents immobiliers ont l’opportunité de renforcer à l’avenir leur rôle de tiers de confiance, et contribuer ainsi au développement du parc locatif privé et à un meilleur accès à celui-ci. Leur professionnalisme et leur réactivité sont valorisés par les locataires et les propriétaires. Toutefois, ces derniers expriment également de fortes attentes en matière de services plus en phase avec leurs préoccupations et sont disposés à les payer au prix juste», souligne Bertrand Gstalder, Président de SeLoger.

D’après l’étude SeLoger :

  • 85% des locataires et 79% des propriétaires ne remettent pas en cause le professionnalisme des agents immobiliers,
  • 82% des locataires et 78% des propriétaires ne contestent pas la réactivité des agents immobiliers.

Des locataires inquiets du décalage entre leur capacité financière et les loyers

Les principales difficultés exprimées par les locataires sont :

  • les loyers trop élevés par rapport à leur budget (59%)
  • leur situation professionnelle : contrats de travail type CDD, intérim, libéral… (43%)
  • les revenus insuffisants (42%)

Des propriétaires en attente de sécurisation de leur patrimoine

Les propriétaires évoquent la crainte de :

  • subir des retards de paiement ou des loyers impayés (67%)
  • subir une dégradation du bien (60%)

Le rôle de l’agent immobilier : locataires et propriétaires réclament des services et des honoraires plus adaptés

Interrogés sur les potentiels freins à passer par une agence immobilière, les locataires évoquent :

  • le montant des honoraires d’agence (71%)
  • le fait que l’agence ne serait pas capable de négocier le prix du loyer (30%)
  • le fait que l’agence ne trouverait pas de biens correspondants aux critères (24%).

Même constat du côté des propriétaires qui ne remettent par en cause le rôle de l’agence immobilière mais déplorent :

  • des honoraires d’agence trop élevés (54%)
  • l’incapacité à protéger le bien d’éventuelles dégradations (30%).

Les attentes futures à l’égard des professionnels de la location : renforcer le rôle de tiers de confiance

> Sécuriser la relation financière et juridique

  • Les propriétaires attendent essentiellement que les professionnels de la location deviennent des intermédiaires de paiement qui versent directement le loyer mensuel, quelle que soit la situation du locataire (53%) et qu’ils défendent juridiquement les propriétaires en cas de litiges avec le locataire (52%).
  • 1/3 des locataires aimeraient bénéficier d’un service de caution et de défense juridique.
  • 1/3 des propriétaires souhaiteraient une assistance pour gérer les litiges et 29% assurer le versement du loyer.

> Un service plus personnalisé à des tarifs plus compétitifs

  • 1/3 des locataires sont intéressés par des services à la carte pour la recherche d’un bien en location (qui ne seraient payés qu’en fonction des besoins).
  • 32% imaginent des tarifs préférentiels sur des services liés au logement (assurance, crédit…).
  • Par ailleurs, 29% des propriétaires souhaiteraient un meilleur rapport qualité/prix sur ce qui se fait à date (29%).

« Cette étude SeLoger avec la prise de pouls directe des attentes des propriétaires et des locataires a permis de compléter les auditions menées dans le cadre de ma mission parlementaire confiée par le premier Ministre pour instaurer plus de confiance sur le marché de la location en France. Cette analyse conforte la nécessité de repenser le modèle des agences afin de sécuriser pleinement les propriétaires tout en facilitant l’accès au logement pour les locataires. » conclut Mickael Nogal, Député de Haute-Garonne, Vice-Président de la Commission des affaires économiques.

*Etude SeLoger menée en juin 2019 auprès de 1288 locataires privés et 1028 propriétaires-bailleurs, utilisateurs de SeLoger. Les résultats ont été redressés à partir des données de cadrage de Kantar TNS.

 

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par DUGUESCLIN, il y a 1 mois

    oui, il est certain que les uns et les autres voudraient tout gratuitement.
    Sachez que sur un deux pièces de 45 m² l’agence demande 10€/m² (niveau max de la loi) au locataire et pareil au propriétaire. Elle encaisse donc 900 € ttc mais reverse 450€ ttc à son agent commercial.
    Ce dernier encaisse donc 375 € Hors taxe et reverse 83 € au RSI, il lui reste 292 € sur lesquels il paye son impôt sur revenu (supposons une tranche à 14%), soit environ 40€, il reste donc 250 € desquels il va en plus retirer ses frais. S’il fait 20 visites pour trouver un bon locataire, il va donc gagner (250/20) 12.50€ par heure de visite…. pas très lucratif au final…. d’ailleurs ceux qui trouvent que les agences sont trop chères devraient faire notre métier et les heures que l’on y passe pour comprendre que cela devrait être plus cher pour être vraiment rémunérateur….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne