Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Benjamin Darmouni : « Unis, pour rapprocher tous les professionnels de l’immobilier »

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
181
Evaluer cet article

Pour Benjamin Darmouni, président de l’UNIS Ile-de-France Grand Paris les professionnels de l’immobilier doivent parler d’une seule voix vis à vis des pouvoirs publics. Rencontre au micro d’Ariane Artinian.

photo : BENJAMIN DARMOUNI

Pour Benjamin Darmouni, président de l’UNIS Ile-de-France Grand Paris les professionnels de l’immobilier doivent parler d’une seule voix vis à vis des pouvoirs publics. Rencontre au micro d’Ariane Artinian.

Ariane Artinian :  L’UNIS change d’identité visuelle. Le logo UNIS devient « Unis les professionnels de l’immobilier » ? Pourquoi ?

Benjamin Darmouni : Le nouveau logo illustre notre volonté de changement. Nous allons fêter les 10 ans de l’UNIS au Grand Palais les 20, 21 et 22 novembre. Ce sera une très belle fête pour les professionnels de l’immobilier. Pour nous, il était très important de redonner une nouvelle dynamique à l’UNIS.

AA : Les adhérents UNIS Grand Paris et FNAIM Grand Paris s’interrogent sur un éventuel rapprochement de vos deux chambres ? Est-ce vraiment d’actualité ?

Benjamin Darmouni : Oui tout le monde se pose des questions. Et nous-mêmes, UNIS Grand Paris, nous sommes favorable à un rapprochement avec tous les professionnels de l’immobilier. Notre volonté est de ne parler plus que d’une seule voix. Ainsi, nous pourrons, face aux pouvoirs publics, aller tous dans la même direction et ce, même si généralement, nous sommes d’accord. Ce sera beaucoup plus simple si nous sommes tous ensemble.

AA : Comment la FNAIM Grand Paris perçoit-elle cette solution ?

Benjamin Darmouni  : Globalement, plutôt bien. Evidemment, il faut un peu de courage pour mener un tel chantier. Ce n’est jamais simple. Et on ne peut pas s’attendre à que 100% des adhérents soient d’accord avec ce rapprochement mais les premiers retours – les personnes que nous avons commencé à interroger – n’y sont pas opposés. Et les signes vont plutôt dans le bon sens. Nous, l’UNIS, en tout cas, nous avons la volonté d’y arriver.

AA : Quelle échéance avez-vous prévue ?

Benjamin Darmouni  : C’est une question difficile. Pour l’UNIS Grand Paris, le plus tôt sera le mieux. Ce qui est primordial, si rapprochement il y a, c’est qu’il soit parfaitement équitable.

AA : Quels seraient les avantages pour les adhérents ?

Benjamin Darmouni  : Très clairement, on unit nos forces. Ce qu’ils veulent c’est un syndicat fort. Si on est ensemble, on aura un syndicat fort. On a chacun nos compétences au sein de la FNAIM et de l’UNIS. Si on réunit nos services juridiques, nos services de formation, on sera forcément plus  forts qu’on ne l’est aujourd’hui.

AA : Ce serait la 1ère pierre d’un rapprochement fédéral ?

Benjamin Darmouni  : Je ne m’autoriserais pas à évoquer le sujet du national puisque cela ne nous concerne pas. Mais je vois cela comme un laboratoire d’essai. Cela peut donner des idées, être le reflet de ce que cela pourrait être. Le débat sur une politique chacun de notre côté ou non est un débat d’arrière-garde. Nous sommes tous des professionnels, nous allons tous le même sens : il faut donc le faire main dans la main !

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne