Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Immobilier : Les avis d’internautes ont changé la vie des promoteurs

Publié le
Publié le
Réagir 3 réactions
678
Evaluer cet article

Pour Immodvisor, solution d’avis client, les professionnels de l’immobilier peuvent tirer profit de la vague de commentaires émis par les particuliers sur le net, plutôt que de se laisser submerger par elle.

photo : Jean-Philippe Emeriau

Le phénomène est irréversible, et la plupart des professionnels en ont pris acte : 90% des projets immobiliers démarrent désormais sur Internet. Cela vaut particulièrement pour les programmes neufs, et encore plus quand il s’agit d’offres haut de gamme. Mais il conviendrait d’être plus précis : les projets d’acquisition démarrent surtout sur « Google ». Pour s’en convaincre, il suffit de taper le nom d’un promoteur suivi de « avis ». Quel que soit l’acteur du marché, ce sont des dizaines de témoignages qui défilent, de discussions accompagnées de qualificatifs parfois désobligeants. Fréquemment, un lien est proposé vers le site des principales associations de consommateurs. Des communautés de dialogues se sont aussi créées.

Plus aucun professionnel ne peut rester spectateur passif devant cette réalité. D’une part, chacun doit savoir que l’acquéreur potentiel qui se rendra un jour à son bureau de vente aura lu tous ces commentaires. Ils lui auront inspiré un a priori positif ou négatif, qu’il aura en tête le jour du premier contact.

D’autre part, nul promoteur ne peut plus ignorer que ses efforts de parfois trente ans pour se forger une image peuvent être anéantis en une seconde par une phrase assassine qui va rester indéfiniment sur la Toile. D’autant que l’intéressé peut la découvrir longtemps après coup, s’il ne gère pas en temps réel sa réputation sur le Net.

Il ne faut pas se dire que c’est une mode et que cela passera. N’importe quel bien et service voit désormais sa vie conditionnée par les avis des utilisateurs, qu’il s’agisse d’un film, du restaurant qui vient d’ouvrir, ou d’un nouveau robot cuiseur. Les programmes immobiliers n’échappent pas à cette tendance lourde. A cette différence près que les conséquences financières d’un dénigrement peuvent y être autrement plus tragiques.

Cependant, il n’y a pas de fatalité à se résigner. Si puissante soit-elle, la vague peut être endiguée. La première étape consiste à séparer le bon grain de l’ivraie. Autrement dit, à ne retenir comme interlocuteurs valables que les avis authentiques et sincères, émanant de personnes qui ont véritablement procédé à l’achat d’un bien. Il faut faire en sorte que les plaisantins et les faussaires s’éliminent d’eux-mêmes.

Le site Immodvisor a été le premier en France à se doter de la technologie blockchain qui lui permet de garantir la traçabilité des avis. Les internautes peuvent vérifier que la plateforme d’avis client diffuse bien l’intégralité des avis déposés sur son site internet, sans supprimer les avis négatifs. La parole est libre et doit servir à éclairer le marché, à condition qu’elle soit authentique.

Les avis client sont désormais une réalité indépassable. Mais ils peuvent être une opportunité de développement des activités des entreprises. Selon une étude réalisée par l’Institut Bright local, la moitié des internautes qui ont lu un avis positif vont ensuite visiter le site de l’entreprise mentionnée.

Mais encore faut-il que les plateformes d’avis client soient absolument transparentes.  C’est la deuxième étape du processus d’assainissement. Une préférence doit être donnée à celles qui ont accepté de payer le prix de la confiance, en se dotant d’outils de vérification. C’est tout le sens de la technologie blockchain.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne