Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Paris vs province : les tendances d’achat immobilier en 2020

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
3 519
Evaluer cet article

Pretto fait le point sur la rivalité ancestrale qui oppose Paris et la Province. A -t-elle un impact sur les tendances d’achat immobilier ?

photo : tea_XXox7p5oAAZZNE4gG-9e61fe5adbecc2f76dcf746f4b2dde76

Entre Paris et la Province, il existe depuis toujours quelques rivalités. Habitudes culturelles ou simples stéréotypes, les Parisiens et les habitants du reste de la France n’hésitent pas à parodier leurs confrères dans l’espoir de remporter un jour cette longue et fastidieuse bataille. Pretto a voulu savoir si cette rivalité ancestrale a aussi un impact sur les tendances d’achat immobilier. Le courtier en crédit immobilier 100% digital s’est appuyé sur plus de 550 000 simulations d’achat réalisées entre janvier 2019 et juillet 2020 pour dessiner le profil de l’acheteur parisien et celui de l’acheteur en province. Quelles différences ? Quelles similarités ? On vous décrypte les tendances.

Paris vs Province : deux profils d’acquéreurs différents

Les acheteurs parisiens ont en moyenne 32 ans, 80 % d’entre eux réalisent un achat immobilier lorsqu’ils n’ont pas encore d’enfant.

60 % des Parisiens achètent seuls et gagnent en moyenne 4 172 euros net mensuel par mois, ce qui leur permet de bénéficier d’un apport plus élevé qu’en Province : l’apport personnel moyen à Paris est ainsi de 44 500 euros. Les acquéreurs en dehors de Paris ont 35 ans lorsqu’ils achètent un bien immobilier. 19 % d’entre eux ont déjà un enfant à charge et 31 % en ont 2 ou plus. Un profil emprunteur différencié de celui à Paris puisqu’au contraire 53 % des acheteurs du reste de la France réalisent un achat avec un co-emprunteur et avec un revenu moyen à 3 475 euros, 25 % moins élevé qu’à Paris !

Des types de biens différents

La résidence principale est l’investissement immobilier le plus populaire en France, avec 76 % pour les Parisiens contre 83 % pour le reste de la France. Les prix au m² moins élevés permettent aux provinciaux de s’offrir de plus grandes surfaces. En province, il est possible de s’offrir un bien immobilier de 104 m² pour le prix moyen de 227 500 euros tandis qu’à Paris, un logement de 74 m² vous en coûtera un peu plus, soit en moyenne 388 000 euros.

Et qu’en est-il lorsque les Parisiens veulent finalement quitter Paris ?

Lorsque les Parisiens décident de se mettre au vert, notre étude met en évidence deux grandes tendances : – la Gironde (9,13 %), le Rhône (8,59 %) et les Bouches-du-Rhône (8,52 %) sont les départements qui attirent le plus les parisiens à venir s’installer en Province; – les grandes métropoles les plus convoitées par les parisiens sont ainsi Bordeaux, Lyon, Nantes et Marseille;

L’eldorado de l’achat immobilier : Lyon et Bordeaux

Même si le profil de l’acheteur à Paris se démarque du profil de l’acheteur en Province, cette étude démontre que les villes qui attirent le plus pour réaliser un achat immobilier sont Bordeaux et Lyon.

 

Pour consulter l’étude c’est par ici 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne