TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Mobilité résidentielle : quelles sont les véritables attentes des Français ?

Sponsorisé par leboncoin

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
116
Evaluer cet article

Toujours soucieux d’accompagner au mieux les professionnels de l’immobilier, leboncoin a organisé une conférence, dans le cadre du dernier Salon Rent, pour présenter une étude issue de la data, intitulée : « Mobilité résidentielle : quelles sont les (vraies) aspirations de nos utilisateurs ? ». L’objectif ? Aider les agents immobiliers à mieux appréhender les besoins de leurs prospects. Extraits choisis.

photo : leboncoin-livreblanc

En tant que partenaire privilégié des professionnels de l’immobilier et utilisé par un Français sur deux en moyenne par mois, leboncoin apparaît comme le miroir de consommation et des habitudes des Français en matière de déménagement et d’acquisition de bien. À travers une analyse des données de sa catégorie Immobilier et une enquête inédite auprès de plus de 7 000 répondants, réalisée en partenariat avec l’IFOP, ce nouveau livre blanc propose ainsi un état des lieux complet des aspirations des utilisateurs du boncoin vis-à-vis du marché immobilier depuis le début de la crise sanitaire.

Un marché immobilier résilient

Dans un contexte de récession économique marqué par une inflation galopante, une hausse des taux d’emprunt et une pénurie d’offres, le marché de l’immobilier semble faire de la résistance et contredit les prévisions. « Nous pensions que le marché allait décélérer à partir de 2022, après avoir atteint des pics stratosphériques l’an passé. Mais il est très probable que l’on termine […] à un niveau supérieur à ce qu’étaient les chiffres de 2019 », analyse Aurélien Flament, directeur immobilier chez leboncoin. Avec la complexification des conditions bancaires et les augmentations régulières des taux d’intérêt, la normalisation du marché immobilier devrait commencer l’année prochaine. « On sera aux alentours de 950 000 transactions, 900 000 transactions, ce qui reste encore un plateau haut », relativise Aurélien Flament.

Une attirance pour la campagne et les petites villes

Selon une enquête réalisée en août dernier auprès des utilisateurs de la catégorie Immobilier sur leboncoin, 76 % des répondants ont eu l’intention de déménager au cours des deux dernières années. Si ce pourcentage élevé est une bonne nouvelle pour les professionnels, ces derniers doivent également désormais faire face à une nouvelle composante : les envies d’espaces verts et un intérêt croissant pour le périurbain et les villes plus petites de 2 000 à 20 000 habitants. Ainsi, parmi les répondants à cette étude, 30 % des gens qui habitaient en métropole vivent désormais dans une petite ville ou à la campagne, 20 % des gens qui vivaient dans une grande ville ont eu la même démarche et 15 % de celles et ceux qui avaient initialement opté pour une ville moyenne sont aujourd’hui partis à la campagne. A noter également que sur les 29 % ayant concrétisé ce projet, à l’achat, c’est la maison qui attire les faveurs, avant tout pour obtenir un extérieur. Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, 86 % des personnes interrogées ont déclaré que leurs projets immobiliers n’avaient pas été motivées par la crise sanitaire et les confinements successifs. Autre constat intéressant : 36 % ont déménagé à moins de 10 km de leur ancien lieu d’habitation, soit un tiers qui serait resté proche de sa zone, tandis que 32 % ont déménagé à plus de 100 km, soit un tiers qui s’en est fortement éloigné. Un aspect à ne pas négliger pour les professionnels de l’immobilier. Cibler leurs actions pour développer leur notoriété uniquement dans leur zone de chalandise les a ainsi fait passer à côté d’un tiers des opportunités ! Grâce au digital, leboncoin peut les mettre en relation avec un maximum de contacts vendeurs et acheteurs qualifiés.

Quels sont les freins au déménagement ?

Toujours selon l’étude leboncoin, 71 % des personnes ayant eu un projet immobilier au cours des deux dernières années ne l’ont pas concrétisé. Les causes ? 73 % n’ont pas trouvé le bien qui correspond à leurs critères, et 23 % ne l’ont pas fait pour des raisons financières. Une raison qui peut s’expliquer, entre autres, par la hausse des taux d’intérêt et du taux d’usure qui empêchent un nombre croissant de prêts immobiliers d’être accordés. Mais bonne nouvelle : 92 % de ces intentionnistes demeurent optimistes et comptent déménager dans les deux prochaines années maximum. Un véritable vivier d’opportunités à saisir pour les professionnels !

Pour retrouver tous les résultats de l’enquête de leboncoin, téléchargez gratuitement le livre blanc : « Mobilité résidentielle : quelles sont les (vraies) aspirations de nos utilisateurs ? »

 

Ne manquez pas aussi
Ma Gestion Locative

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

FNAIM

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne