TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Marché immobilier : les mandataires immobiliers à l’épreuve de leur première crise de croissance 

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
12 151
Evaluer cet article

Après quelques années d’euphorie sur le marché immobilier, comment les réseaux de mandataires qui n’ont cessé de se multiplier vont-ils résister au retournement de marché ? Le point sur la question avec les résultats de l’étude réalisée par Xerfi et intitulée « Les réseaux de mandataires immobiliers à l’horizon 2024 – Quelles perspectives et stratégies face au retournement du marché immobilier ? ».

photo : Man holding wooden house on cliff edge with hand pushing

Entre la remontée des taux des crédits immobiliers qui pourrait bien frôler les 3% cette année, les pressions sur le pouvoir d’achat des ménages et le manque de biens, le marché immobilier français est en train de marquer le pas. « Nous anticipons ainsi un recul des transactions de 10 % et 2 % respectivement en 2023 et 2024 », déclare Lauric Berthier, chargé d’études chez Xerfi. Alors que 75 % des réseaux de mandataires ont été créés après 2010, cette nouvelle conjoncture économique pourrait constituer un défi et un test pour nombre d’entre eux qui n’ont jamais connu pareille situation depuis leur création.

Pour autant l’étude de Xerfi se veut nuancée : « Malgré cet environnement peu porteur, les réseaux de mandataires devraient continuer à grignoter des parts de marché pour représenter environ 20 % des transactions en 2024, soit 14 points de plus qu’en 2012. Un potentiel de croissance inexploité, le soutien des investisseurs au développement des grands réseaux mais aussi des objectifs de déploiement ambitieux vont en effet stimuler l’activité de la profession », précise Lauric Berthier. Les réseaux mandataires devraient ainsi continuer de tirer leur épingle du jeu d’ici 2024 même si la croissance de leur chiffre d’affaires devrait encore ralentir, avec une hausse de 15 % en 2023, puis de 12 % en 2024.

L’expansion des réseaux de mandataires freinée par la conjoncture

Alors qu’entre 2011 et 2022, près de 11 nouveaux réseaux de mandataires ont pénétré chaque année en moyenne le marché immobilier, le retournement du marché immobilier pourrait désormais changer la donne. Et pour cause : l’essor rapide de l’activité des réseaux mandataires boosté par un marché immobilier des plus florissant ont attiré ces dernières années nombre de nouveaux entrants. « Dans un contexte de baisse marquée des transactions immobilières, de nombreux mandataires pourraient être fragilisés, en particulier les débutants. Le taux d’échec, déjà structurellement élevé, augmentera donc potentiellement en 2023-2024 et freinera l’expansion des enseignes », analyse Lauric Berthier.

Autre conséquence de la mauvaise conjoncture : les commerciaux actuellement en poste dans des agences traditionnelles et qui envisageaient de s’adosser à un réseau de mandataires pourraient avoir tendance à reporter ce projet et préférer temporairement la sécurité du salariat. Une bonne nouvelle pour les agences immobilières qui ont souvent peine à recruter.

 

 

 

 

 

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Vos réactions
  • Par Fabien, il y a 1 année

    Bravo pour cet article percutant ! Une analyse précise des réseaux de mandataires immobiliers face au retournement du marché. Les défis sont réels, mais les opportunités de croissance existent toujours. Excellente présentation des résultats de l’étude de Xerfi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement