Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« A12 ans, j’ai dit à mon père, je veux être promoteur comme toi », David Giraud, Président du groupe MGM

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
7 117
Evaluer cet article

Leader sur le marché de l’immobilier de tourisme haut de gamme en montagne, créateur du concept même de la résidence de tourisme et acteur majeur du développement touristique dans les Alpes, le groupe MGM, fête ses 50 ans. Et David Giraud son PDG ses 10 ans à la tête de l’entreprise fondée par son père, Maurice Giraud. Entretien.

photo : David Giraud, Président du groupe MGM

 

JDA : Promoteur de père en fils, c’est une vocation dans la famille Giraud ?

David Giraud : Lorsque j’étais enfant, j’allais toujours sur tous les chantiers avec mon père. A 12 ans, alors qu’il prenait son café et moi mon chocolat, je lui ai dit, un jour, je serai promoteur comme toi. L’immobilier, c’est dans mes gênes.  Ensuite forcément c’est dans mon éducation. Et puis évidemment aujourd’hui aussi c’est dans mon expérience.

JDA : Vous avez intégré directement l’entreprise familiale ?

D.G. : J’ai fait des études, une licence d’économie en Ecosse, un DESS de finance à Dauphine. Puis j’ai travaillé chez Bouygues. Et en 1995, j’ai décidé de rejoindre l’entreprise familiale. J’ai été directeur commercial du groupe MGM pendant 8 ans.  En 2003, mon père a souhaité se consacrer à son autre passion, l’œnologie incarnée par l’exploitation du château de Pommard. Alors, j’ai repris les rênes de la société. Aujourd’hui MGM fête ses 50 ans, et moi mes 10 ans à la tête de la société.

JDA : Quelles ont été vos décisions clés pendant cette décennie ?

D.G. : Nous avons créé CGH, filiale qui gère et exploite nos hôtels et résidences. Puis nous avons en place d’espaces dédiés au bien-être mis en place dans nos résidences. Aujourd’hui, Decléor et Carita sont partenaires de nos spas O des Cimes où nous proposons depuis peu des soins pour enfants. L’axe majeur de ma stratégie a été de me concentrer sur la montagne et d’arrêter les opérations dans le sud de la France. Notre siège est à Annecy, et je veux pouvoir visiter tous nos chantiers en deux heures de temps. J’aime  pouvoir compter mes grues !

JDA : Quel est l’impact de la crise sur votre activité ?

Chiffres clés 2012

MGM Construction

CA : 110 M€,  55 personnes

CGH Résidences

CA : 30 M€, 120 personnes

D.G. : Nous avons enregistré une baisse de 30% de notre chiffre d’affaire en 2012. Et 2013 devrait être dans la même lignée. Forcément, nos marges se sont réduites, elles tournent aujourd’hui autour de 4%. En 2013, nous prévoyons toutefois de réaliser 280 appartements en Haute-Savoie et en Savoie.

« Je veux pouvoir visiter mes chantiers en deux heures et pouvoir compter mes grues! »
JDA : Quel est le profil de vos acquéreurs ?

D.G. : Le prix moyen de nos appartements est de 360 000 euros TTC. Nous nous adressons à une clientèle qui privilégie l’aspect patrimonial de son placement immobilier. Et qui souhaite se faire plaisir au travers de cet investissement. Nos acquéreurs profitent de leurs résidences secondaires de 2 à 6 semaines par an sans avoir les soucis de gestion et d’entretien. Et bénéficient des services de nos résidences telles la piscine, le spa, le hammam…

JDA : Attirez-vous une clientèle étrangère ?

D.G. : La majorité de nos clients sont Français. Depuis 2002, nous avons une agence à Garden Street dans le centre de Londres, et les britanniques représentent aujourd’hui 25% des acquéreurs. Les Belges représentent 15% de la clientèle, et les néerlandais 5%.

JDA : Comment fêtez-vous les 50 ans de MGM ?

D.G. : Nous d’abord nous avons raconté les hommes et les femmes qui font l’histoire de MGM dans un ouvrage « Construire, MGM, 50 ans de projets en montagne », publié aux éditions Glénat. L’Atelier, le siège du groupe MGM, s’est offert un lifting avec une immense décoration microperforée donnant à voir sur 150 mètres carrés les 50 ans de la société. Et puis nous avons lancé CGH Collection, une gamme ultra select de biens immobiliers très haut de gamme avec services personnalisés (chef à domicile, gouvernante, voiturier, massage et soins à domicile, baby-sitting…) dans des lieux d’exception. Au cœur de Chamonix, place Balmat, Le Kursaal déploie par exemple 150 mètres carrés de confort spacieux et prestigieux, avec hammam dans l’appartement, accueil personnalisé avec mignardises et champagne. A Méribel-les-Allues, le chalet l’Apsara mêle luxe contemporain et esprit savoyard au gré de ses 400 mètres carrés dominant la vallée. Deux autres adresses savoyardes, à Samoëns viendront compléter cette collection. Propos recueillis par Ariane Artinian

Villa Romana, une résidence construite par Maurice sur la Côte-D’Azur et exploitée par David

Cette année, le catalogue CGH s’est enrichi d’une exploitation dans le sud de la France. « C’est mon père qui l’a construite, nous l’avons reprise en exploitation », explique David Giraud. A Fréjus, au pied du massif de l’Estérel aux roches rouges flamboyantes, Villa Romana, propose à la location des appartements aux volumes généreux, avec un Spa au rez-de-chaussée et piscine à débordement sur le toit terrasse. « Nos 39 appartements disposent d’une console PS3, d’un Home cinéma, d’un hammam individuel pour se détendre en soirée et… de toilettes japonaises»,  précise Philippe Grégoire, le directeur de la résidence. De quoi faire le bonheur des petits et des grands. Et piquer des fous rires en famille…

 

 

 

Ariane Artinian

Après des études à Dauphine et à Sciences Po, elle opte pour le journalisme. Après avoir piloté les dossiers immobiliers de magazine grand-publics tels Capital ou Challenges, elle fonde BazikPress, agence de production de contenu éditorial spécialisée dans l'information pratique et dans l'immobilier. Elle dirige aujourd'hui la rédaction du Journal de l'Agence.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne