Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Réussir son référencement

Publié le
Publié le
Réagir 4 réactions
400
Evaluer cet article

L’optimisation du référencement naturel et les campagnes de liens sponsorisés sont au coeur de la réflexion des professionnels. Comment accroître sa visibilité en ligne ? Comment optimiser sa stratégie sur Internet ? Faut-il faire appel à des professionnels ? Tout ce qu’il faut savoir à un moment critique où le Web marketing est en pleine maturité.

A l’heure où le premier réflexe des candidats à l’acquisition ou à la location est de rechercher leur futur toit sur Internet, les professionnels savent bien que le Web est désormais au coeur de la stratégie de leur agence ou de leur réseau. Élément clé de l’identité, vitrine qui incite les vendeurs à vous confier des mandats, la Toile permet de pousser les acquéreurs dans les filets de vos collaborateurs. Encore faut-il que votre site assure un rayonnement suffisant à votre agence. Et pour cela, il lui faut un référencement exemplaire auprès des moteurs de recherche et des annuaires.

Référencement naturel et liens sponsorisés

Il existe deux moyens d’optimiser sa présence sur Internet le référencement naturel et les liens sponsorisés. Le référencement naturel consiste tout d’abord à se faire connaître des moteurs de recherche comme Google ou Yahoo. Lorsqu’un prospect saisit ses critères de recherche sur la page d’accueil d’un moteur, celui-ci affiche les résultats sous la forme d’une liste. Et autant rester lucide, il y a très peu de chance que votre agence sorte en tête de liste sur des mots-clés génériques, tel « immobilier ».Pour vous en convaincre, gardez à l’esprit que ce mot phare déclenche pas moins de 76 millions de résultats sur Google par exemple.

La solution pour tirer votre épingle du jeu consiste à jouer les niches. Avec un peu de méthode, votre site peut très bien sortir en tête des recherches plus spécifiques telles que « duplex à Vincennes » ou « parking à Montpellier ». Dès lors, l’art du référencement naturel consiste à enrichir votre site avec un contenu en adéquation avec votre activité. Voilà pour la théorie.

Le retour sur une campagne se mesure au nombre de clics et de visites sur le site. Avec une bonne optimisation, on peut multiplier son taux de succès par 10. A contrario, un site mal ou artificiellement référencé peut disparaître et être banni des moteurs  de recherche.
Gilles Blanchard,
Directeur delegué web agency Seloger.com

La pratique n’est pas si simple les moteurs de recherche utilisent plus d’une centaine de critères pour référencer un site. Ils tiennent compte du contenu et de l’ancienneté, par exemple, mais s’appuient également sur la structure de nombreux éléments techniques, tels que la réécriture d’URL. Et pour faciliter le tout, ils gardent soigneusement leur boîte noire secrète. De sorte que seuls les professionnels du référencement peuvent aujourd’hui s’y retrouver.

Seconde solution : les liens sponsorisés. Il s’agit de mots-clés que vous achetez et qui permettent à votre site d’apparaître dans les liens commerciaux figurant sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Plus ces mots sont demandés, plus il vous en coûtera lorsqu’un internaute cliquera sur le lien de votre agence. Comme pour le référencement naturel, il existe une vive concurrence entre les mots-clés. D’où l’utilité, là encore, de recourir à une société de service à même de sélectionner le meilleur lexique pour une campagne donnée.

Recourir à des professionnels

Un coût plus faible et une notoriété plus pérenne sont les avantages du référencement naturel. Aujourd’hui, la question du bien-fondé du référencement ne se pose pas vraiment. C’est devenu une démarche aussi indispensable que la diffusion d’annonces ou la mise en avant des biens dans la vitrine d’une agence. Cependant, il faut garder à l’esprit que rien n’est jamais acquis côté notoriété. D’où la nécessité de confier son site à des professionnels. « Des méthodes plus poussées de référencement permettent d’augmenter de 45 à 65 % le trafic d’un site », insiste Frédéric Daviet.

Les campagnes de liens sponsorisés

Les liens sponsorisés permettent d’affiner l’approche marketing avec des stratégies très actives. Un des avantages est qu’elles sont immédiates, contrairement au référencement naturel qui peut prendre plusieurs mois. Elles peuvent se révéler très efficaces, par exemple pour une agence qui travaille sur une niche de marché et qui soudainement se voit confier un bien atypique ou souhaite être visible à l’occasion d’un événement comme un salon immobilier. La question légitime qui se pose généralement sur les campagnes de liens sponsorisés est leur coût.

Pour Gilles Blanchard, « les campagnes de liens doivent faire l’objet d’un budget précis pour l’agence par tranches de 500, 1 000, 2 000 ou 5 000 visites par mois. Un budget qui s’ajuste dans le temps à la hausse ou à la baisse en fonction du trafic et des résultats ».

Comment choisir

Le référencement naturel et le référencement sponsorisé sont complémentaires. Même s’il présente l’avantage d’être plus durable, un bon référencement naturel est difficile à obtenir auprès des moteurs de recherche, particulièrement sur des niches de marché concurrentielles. « Le référencement naturel est un travail de fond qui prend du temps, alors que les liens sponsorisés sont instantanés, poursuit Gilles Blanchard. Si le contenu du site est optimisé et que le référencement naturel est efficace, le site est mieux positionné dans les liens commerciaux et le coût unitaire de ces liens est plus faible. »

Attention à l’architecture du site

La page d’accueil reste la plus importante parce que c’est celle que le moteur travaille en premier. « Elle doit avoir un contenu pertinent et actualisé et permettre aux moteurs de plonger dans toute la richesse du site », recommande Gilles Blanchard. Mais la page d’accueil ne suffit pas. « Techniquement, le site doit permettre aux moteurs d’indexer l’ensemble des annonces sans passer par des formulaires qu’ils ne rempliront pas. » D’où la nécessité de confier la conception de son site à un référenceur aguerri.

Un site Internet professionnellement bien conçu doit pouvoir évoluer dans le temps. Sa rentabilité est fortement dépendante de sa visibilité sur les moteurs de recherche car il est facteur de contacts qualifiés et bien entendu d’opportunités d’affaires.
Frédéric Daviet,
directeur Webgenery

Beaucoup de sites conçus pour être attractifs graphiquement négligent totalement l’importance du référencement et ne disposent pas d’une interface statistique permettant de suivre le trafic et le résultat des campagnes. « Ces sites, souvent coûteux, sont des vitrines de séduction, conçus tout en images, en flashs, très lourds à charger, et dont le code source ne permet pas l’optimisation pour les moteurs de recherche », insiste Frédéric Daviet. Ce type d’approche néglige la notoriété au profit du design, mais avec comme résultat un trafic nul ou médiocre.

La plupart des spécialistes du Web recommandent par ailleurs de revoir en profondeur un site Internet professionnel tous les trois ans en raison des évolutions technologiques.

Combien ça coûte

Compter entre 160 et 250 euros par mois pour le référencement naturel. Et entre 230 et 1 800 euros pour les liens sponsorisés, en fonction des mots clés ciblés et du trafic. Certaines offres comprennent les deux options et leur coût dépend des thématiques retenues. En tout état de cause, choisissez un service qui peut évoluer dans le temps en fonction des campagnes et des résultats, et exigez de votre prestataire la plus grande transparence.

Pascal Kinsbourg

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne