Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Baisse du taux du livret A : selon VousFinancer.com, rembourser son prêt par anticipation est plus avantageux

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 140
Evaluer cet article
photo :

Tout comme les taux de crédit immobilier, le taux du Livret A, l’un des placements financiers préférés des Français, est historiquement bas ! Comme l’avait annoncé le gouvernement, son taux est passé à 1 % le 1er août contre 1,25% auparavant. Dans ce contexte, Vousfinancer.com, réseau de courtiers en crédit immobilier, conseille aux emprunteurs d’investir leur épargne dans leur prêt immobilier, en effectuant un remboursement anticipé, afin de maximiser la rentabilité de celle-ci.

Avec un taux de 1 %, si le livret A reste un produit d’épargne très apprécié des Français et utile pour l’économie, d’un point de vue financier, ceux qui ont un emprunt en cours, ont  intérêt à mobiliser une partie de leur épargne (hors épargne de précaution) pour rembourser partiellement leur prêt par anticipation plutôt que de la placer à 1 %.

« Les Français qui ont actuellement un crédit immobilier l’ont pour la plupart souscrit à un taux bien supérieur à ceux que l’on connait actuellement, et supérieur également à la rémunération du livret A. Dans ces conditions, effectuer un remboursement anticipé est la meilleure façon de placer son argent, celle qui va apporter la meilleure rentabilité, surtout pour ceux qui ont souscrit des prêts à 3 % ou plus… » explique Jérôme Robin, Président fondateur de Vousfinancer.com.

Par exemple :

  • 10 000 € placés à 1 % vont générer 1 146 € d’intérêts au bout de 10 ans
  • Alors qu’en utilisant ces 10 000 € pour rembourser par anticipation un crédit de 150 000 € sur 12 ans souscrit en août 2012 à 3 % (durée restante : 10 ans), l’économie sur le coût total est de 3330 € avec un gain de durée de près d’un an (10 mois)
    • Ainsi, le gain avec un remboursement anticipé est 3 fois plus important dans notre exemple. Plus la durée de prêt restant à courir est longue, plus l’économie générée est élevée.                                                                                                                 

« La plupart des crédits souscrits ces dernières années sont modulables, c’est-à-dire qu’ils permettent au bout d’un à deux ans d’augmenter ou de diminuer sa mensualité ou d’effectuer des remboursements anticipés de façon exceptionnelle… C’est une vraie souplesse pour l’emprunteur, avec des économies substantielles à la clé ! » conclut Sandrine Allonier, responsable des relations banques du courtier Vousfinancer.com.  ©LeFildel’Immo/BazikPress / © philippe Devanne – Fotolia.com

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne