Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Vente d’un bien meublé : les propriétaires rentabilisent leur investissement

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
157
Evaluer cet article
photo :

La mise en location meublée d’un appartement est source de revenus réguliers pour le bailleur. Alors pourquoi vendre ce bien immobilier ? Lodgis, agence spécialiste de la location meublée à Paris, décrypte la rentabilité financière d’une telle opération.

Une plus-value moyenne de 100k€

L’investissement locatif permet à de nombreux propriétaires de bénéficier de revenus complémentaires. Cela se vérifie d’autant plus en location meublée au sein de la capitale, les loyers moyens mensuels étant compris entre 900€ et 1 500€. Dans le cadre de la gestion de leur patrimoine immobilier, certains de ces mêmes propriétaires décident de céder leur bien. Cette vente se solde alors par une plus-value non négligeable, s’élevant en moyenne à 100k€.

Une telle plus-value s’explique par différents facteurs : tout d’abord, le marché parisien a connu ces dernières années une hausse significative ; par ailleurs, la qualité des biens, dont certains sont vendus meublés, justifie un prix de revente relativement élevé. La localisation participe également à la valorisation du logement.

Le financement d’une résidence principale, première motivation des propriétaires pour vendre leur logement meublé

Parmi les raisons qui incitent les bailleurs à céder leur bien, le projet d’achat ou d’agrandissement d’une résidence principale (40%) ou secondaire (20%) est largement représenté. Les liquidités engendrées par la vente permettent de constituer un apport financier conséquent, et ainsi de réduire le montant de l’emprunt et les intérêts associés, malgré les taux exceptionnellement bas du moment.

Les bailleurs peuvent également décider de vendre leur bien pour des questions d’arbitrage et ainsi se lancer dans d’autres investissements (20%). D’autres événements peuvent être à l’origine de la vente d’un appartement meublé : une succession (10%) ou un projet de mobilité professionnelle, comme une mutation (10%).

De nombreux acquéreurs étrangers

Du côté des acheteurs, compte-tenu de la qualité des biens proposés à la vente par Lodgis, l’acquisition d’un appartement dans la capitale est largement plébiscitée par les étrangers (35%) et par les acquéreurs de l’hexagone hors capitale (35%) qui souhaitent des appartements prêts à être habités. Les parisiens, quant à eux, représentent 30% de la clientèle.

Concernant les motivations d’achat, la répartition est parfaitement homogène : à part égale (25%) les investisseurs acquièrent un logement pour l’utiliser comme résidence secondaire, pour réaliser un investissement, pour y loger leurs enfants par la suite ou pour l’occuper en tant que résidence principale. ©LeFildelImmo/BazikPress

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne