Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Brainloop sécurise l’échange de vos données confidentielles

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
300
Evaluer cet article

Alors que les réseaux d’agences immobilières se lancent dans la dématérialisation de leurs documents et de leurs activités, comment peuvent-ils assurer la sécurisation de leurs informations confidentielles et stratégiques échangées en interne mais aussi avec l’extérieur ? Brainloop, expert en sécurité de l’information, permet de partager des données sensibles en toute confidentialité. Explication avec Sophia Rufin, vice-présidente régionale.

photo : sophia-rufin

A l’heure du numérique, du digital, de la dématérialisation des documents…, les entreprises ne sont pas à l’abri du vol, du piratage de leurs données sensibles. Ransomware, chevaux de Troie, logiciels malveillants : les menaces sont en effet nombreuses. Alors, comment se protéger ? Comment être sûr que les mails, les documents échangés au sein du réseau d’agences ou avec l’extérieur, ne seront pas interceptés ? Heureusement, il existe des solutions et une société allemande, fondée en 2000 à Munich et installée en France depuis deux ans, s’est imposée en Europe comme l’expert de la sécurisation du partage des données confidentielles et stratégiques au sein d’un espace virtuel et ce, dans tout type de secteurs d’activités. « Nous travaillons dans tous les domaines : banque/assurance, bio-technologie, industrie…, explique Sofia Rufin, vice-présidente régionale de Brainloop, à la tête des activités françaises de la société. En effet, toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, ont besoin de sécuriser leurs informations. La transformation numérique est aujourd’hui stratégique au développement des entreprises françaises qui doivent réagir et s’adapter aux évolutions du marché. La cybercriminalité demeure malheureusement un frein à ce développement. Brainloop s’inscrit dans une démarche d’accompagnement pour leur assurer aux entreprises sécurité et confidentialité dans le stockage et le partage des données.»

Alors comment ça marche ?

Pour sécuriser leurs données et leurs échanges, Brainloop propose à ses clients d’utiliser une dataroom, un espace virtuel de sécurisation, qui leur permet ainsi de collaborer au sein de l’entreprise mais aussi avec leurs partenaires de manière ultra sécurisée. Avec ce coffre-fort numérique, échanger des infos, des plans ou des vidéos ne présente plus de risque. Et ici, il n’y a pas de problématique de volume des documents. Disponible 24h/24 dans le monde entier via un navigateur web, sur ordinateurs et tablettes, la dataroom les met à l’abri contre toute tentative de vols, de piratages et de pertes.

Simple d’utilisation

L’installation du système est simple et rapide. En deux jours, il est opérationnel. Avant tout, il s’agit d’abord de bien comprendre les besoins du professionnel qui contacte Brainloop : quels types de documents il souhaite envoyer, à combien de personnes, sera-t-il le seul à avoir une action sur la dataroom ou d’autres personnes pourront-elle se connecter, modifier, récupérer des documents… La société lui fait ensuite une proposition* sur-mesure d’accès à distance à une dataroom de sécurisation des données. Il reçoit un lien web auquel il se connecte et il n’a plus qu’à créer son compte. Une heure de formation suffit pour maîtriser l’outil. Brainloop l’aide en effet à structurer sa dataroom en fonction de son activité, de ses clients… Pour empêcher toute forme d’espionnage, le professionnel peut également bénéficier de la sécurisation de l’envoi de ses mails depuis sa messagerie Outlook. Ainsi, s’il le souhaite, ses messages ou ses pièces jointes sont cryptés afin de prévenir toute intrusion.

«On sent bien qu’il y a un besoin croissant de sécurisation des données, reprend Sophia Rufin. Et pour cause : les pertes ont non seulement un impact sur le chiffre d’affaires mais aussi sur la confiance des clients. En revanche, on est encore dans une phase d’évangélisation, de compréhension qu’il y a un risque. Les entreprises se tournent vers nous quand il y a déjà eu du piratage, des pertes de données… Il faut savoir qu’avec une dataroom on peut tracer les documents. Un client sait ainsi ce qui a été envoyé, si le document a bien été reçu, ouvert, à quelle date… Juridiquement, c’est important. » Et le savez-vous : la loi de protection des données des clients est de plus en plus stricte ! Olivia Delage/byBazikPress

* Prix de la solution en mode SaaS sur demande comprenant les frais de mise en œuvre et ceux de la licence calculés en fonction du nombre d’utilisateurs.

 

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne