Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Revolution.immo : une plateforme collaborative pour les agents immobiliers

Publié le
Publié le
Réagir 3 réactions
2 801
Evaluer cet article

Une petite révolution est en marche dans l’immobilier. Oliver Viles et Régis Duverger ont en effet lancé revolution.immo, une plateforme collaborative de diffusion d’annonces. Qu’est-ce qu’elle a de plus ? Explication.

photo : revolutionnimo

Prêt pour la révolution ? Attention, un petit nouveau débarque dans le paysage immobilier et le concept a de quoi séduire… D’ailleurs, il fonctionne déjà très bien dans d’autres pays. Alors, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une plateforme collaborative, baptisée revolution.immo, sur laquelle les agents immobiliers peuvent partager leurs biens. Son but ? Faire la part belle aux professionnels puisque, sur revolution.immo, ils sont les seuls à pouvoir diffuser leurs annonces immobilières et à pouvoir les échanger. «Avec revolution.immo, nous souhaitions un site pour permettre aux professionnels de travailler ensemble, explique Oliver Viles, co-fondateurs de revolution.immo. Nous avons opté pour ce système collaboratif parce que je pense que c’est l’avenir. Il se rapproche d’une AMEPI. L’avantage de notre portail par rapport à SeLoger, LeBonCoin ? L’agent immobilier peut proposer à son client tous les biens disponibles, c’est le principe ! Résultat, son portefeuille augmente puisque toutes les annonces sont partagées. Sans compter qu’elles sont uniques. Il n’y a aucun doublon. Elles sont référencées grâce au numéro de cadastre des biens afin de garantir la traçabilité des mandats. Ici, les biens ne sont donc pas dévalorisés !»

Un seul intervenant

Autre particularité de la plateforme : elle référence tous les intervenants d’une vente immobilière. Le particulier peut aussi bien trouver son agent immobilier que l’artisan dont il a besoin pour effectuer ses travaux ou un courtier pour l’aider à financer son projet. Comment ça marche ? L’acheteur fait son marché. Il choisit le ou les biens immobiliers qui l’intéressent, il les glisse dans son panier, il sélectionne ensuite « le pro » avec lequel il souhaite travailler. C’est ce dernier qui se charge de contacter les autres agences. «Sur revolution.immo, les agences travaillent en inter-cabinet, poursuit Oliver Viles. Plutôt que d’être obligé de passer par 10 agences, le particulier n’a ainsi qu’un seul intervenant. C’est plus simple, plus fluide.»

Un logiciel de transaction efficace

Deux ans de travail ont été nécessaires pour mener à bien ce projet. Au bout du compte, le site est design, moderne, fonctionnel… Il propose évidemment la géolocalisation. A l’agent immobilier de décider de donner ou non l’adresse exacte du bien immobilier. Revolution.immo met aussi à la disposition des professionnels un vrai logiciel de transaction. « C’est mon associé Régis Duverger qui a géré la partie informatique du projet, ajoute Oliver Viles. Nous avons cherché à développer un logiciel simple, efficace, pas cher et sexy. J’espère que c’est une belle histoire qui commence…»

Remettre l’agent immobilier au cœur du métier

Et d’ajouter, en fervent défenseur « des pros » : «Un achat immobilier, c’est l’acquisition d’une vie. Acheter une machine à laver d’occasion sur LeBonCoin, c’est possible. Un logement, non ! C’est prendre trop de risque. Il faut un bon conseiller en immobilier. Une commission de 4 à 5 % sur 25 ans, ça reste abordable. D’autant que, souvent, passer par un particulier coûte plus cher. Il n’y a pas de négociation possible. Les agents immobiliers doivent se regrouper, s’imposer, valoriser leur savoir-faire. Leur image est encore très ternie. Il faut qu’ils se fassent confiance. Ils ont donc besoin d’une plateforme telle que la nôtre, sur laquelle toutes les données sont sécurisées, pour travailler ensemble. D’autant qu’ils en ont assez des SeLoger ou LeBonCoin sur lesquelles les annonces ne sont pas qualitatives puisqu’elles sont diffusées parfois 6 à 7 fois .»

Un coût mûrement réfléchi

Pour diffuser autant d’annonces qu’il le souhaite, un agent immobilier doit débourser 175 €/mois. Pour ce tarif, ses collaborateurs (3 bureaux de vente et 15 personnes) peuvent utiliser son compte. Un entrepreneur doit lui s’acquitter de 20 € par mois pour avoir sur la plateforme une page de présentation de son activité.

L’aventure est bien partie pour durer. Début avril, Oliver Viles l’assure : 3 000 à 4 000 annonces uniques seront déjà disponibles sur la plateforme. Espérons que ce chiffre ne fasse que progresser…

Olivia Delage/byBazikPress

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Flores, il y a 2 années

    Bonjour,

    Apparemment des experts font des efforts pour faire évoluer les entreprises de notre pays !!

    Il y a encore mieux !! SE RASSEMBLER TOUS EN FRANCE POUR QUE LE GOUVERNEMENT ACCEPTE (comme dans les pays anglophones) LES VENTES PASSANT OBLIGATOIREMENT PAR DES AGENCES IMMOBILIÈRES !!
    Cela permettrait à l’état de gagner de la TVA sur TOUTES les ventes du territoire, aux agences de recruter donc de l’emplois, aux particuliers, de réduire le nombre de conflits lesquels sont souvent 3 années de tribunaux !!!
    Là, on parle VRAIMENT de faire AVANCER un pays !!

    Et enfin, d’ASSOUPLIR les règles pour permettre aux ventes d’être PLUS RAPIDES !! Comme dans beaucoup d’autres pays !

    David FLores

  • Par Annie Colin, il y a 2 années

    Peut on se inscrire maintenant ?

    • Par oliveri, il y a 2 années

      Bonjour Annie, je vou sinvite à prendre contact avec moi
      contact@revolution.immo

      Emmanuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne