Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

La FNAIM lance un site entièrement dédié à la location saisonnière

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
820
Evaluer cet article

Conscient de l’importance du digital et de son impact prépondérant, la FNAIM continue son développement de se développer sur internet ainsi que sur les smartphones. Mieux encore, elle lance un site entièrement consacré aux locations saisonnière afin de toucher une population en constante augmentation.

Avec fnaim-vacances.fr la FNAIM veut toucher une pop

photo : unnamed

Toujours plus de digitalisation

La FNAIM a engagé depuis 2013 un vaste projet de digitalisation. Sur son site Internet, en un an, les consultations des fiches locations et ventes de sa rubrique de recherche immobilière ont augmenté de plus de 60%[1]. S’adaptant aussi à l’usage du smartphone, l’application FNAIM IMMO a enregistré de son côté une augmentation de ses sessions de l’ordre de 320% depuis un an.

Une nouvelle plateforme Fnaim-vacances.fr

C’est pour poursuivre cette digitalisation continue, et soutenir les acteurs le marché de plus en plus concurrentiel de la location saisonnière (lire notre dossier Faites le pari de la location saisonnière)  que la Fédération lance son site entièrement dédié à la location saisonnière : http://www.fnaim-vacances.fr

Le site offre notamment une recherche – sur ordinateur, tablette ou smartphone – soit cartographique, soit  traditionnelle, en fonction de la zone touristique/commune, ou des envies : « Mer », « Plage », « Bord de lac », « Îles proches ou lointaines », « Campagne », « Bien-être/Thermalisme », « Montagne », « Ski » ou « Ville » pouvant être associées à des activités de proximité ou des équipements indispensables durant le séjour.

Cette nouvelle solution permet aux locataires de sécuriser leur parcours de réservation avec un professionnel de l’immobilier. La réservation s’effectue directement sur le site et la finalisation du contrat est réalisée en lien direct avec le professionnel en charge de la gestion du bien loué.

La FNAIM, la garantie pour des vacances réussies

«Les adhérents de la Fédération traitent chaque année 370 000 contrats de location grâce à un catalogue riche de 63 000 biens proposés par 1 600 professionnels salariés et 600 agences immobilières à travers la France offrant ainsi toutes les garanties pour des vacances réussies ! », explique Jean-Jacques Botta. L’occasion pour le Président de la Commission location de vacances FNAIM de rappeler les 5 commandements pour louer en toute sérénité. A vous de les promouvoir au près de vos clients.

1. S’assurer que le logement correspond aux besoins des clients

L’annonce idéale est bien rédigée et précise les points suivants : la localisation exacte permettant de connaître l’environnement de la location, le nombre de chambres et de salles de bains, si la cuisine est un simple coin aménagé  ou une cuisine complète équipée… Outre le descriptif précis du logement, attachez de l’importance aux prestations annexes proposées : place de parking, piscine, barbecue…  Pour cela, l’annonce doit être bien lue et en intégralité. Si certains de ces points sont négligés, il faut se renseigner et exiger de voir des photos, les plus récentes possibles, détaillant au maximum le bien.

2. S’assurer que le logement correspond à la réalité

Privilégiez les annonces illustrées et claires et les offres cohérentes et réalistes : une villa pour 12 personnes avec grand jardin et piscine ne peut être louée à 300 € TTC la semaine !

3. Se placer comme un véritable expert local, professionnel et disponible

La réactivité et le professionnalisme de l’interlocuteur sont primordiaux : répond-il aux questions ? est-il disponible ? réactif ? vous a-t-il bien conseillé ? Un bon contact en amont présage souvent d’une bonne qualité d’accueil sur place, à votre arrivée, mais aussi tout au long de votre séjour. Au-delà de vous remettre les clés et de vous faire découvrir votre location, c’est lui qui prodigue des conseils (informations pratiques, bons plans du moment, événements locaux à ne pas rater, etc.),  et intervient en cas de souci à régler ! (un wi-fi défaillant, un four qui ne s’allume pas, un portail électrique bloqué, etc.)

4. Contractualiser, c’est la clé

Une fois la réservation rêvée trouvée, il faut exiger la remise d’un contrat au moment du versement de l’acompte ou des arrhes. En plus des éléments essentiels (dates et durée de la location, prix, montant du dépôt de garantie), il doit contenir le descriptif détaillé du bien, sa situation exacte, le lieu et l’heure de remise des clés, le choix de souscrire ou non à une assurance annulation, etc.

 5. Proposer des prestations complémentaires

Les professionnels locaux proposent souvent des prestations annexes, à prix négociés, pour faciliter votre séjour. Si ces prestations sont alléchantes et intéressantes, il ne reste plus qu’à se faire plaisir ! Les professionnels FNAIM peuvent s’occuper de la conciergerie la plus classique (mise à disposition de draps et linge de maison, kits bébés, ménage…) jusqu’aux demandes les plus atypiques (livraison du petit-déjeuner, organisation d’une soirée avec un chef à domicile, réservation des forfaits et du matériel de ski, remplissage du frigo en fonction des envies…).

 

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Pierre, il y a 3 années

    Parmi les garanties proposées par la FNAIM, je note qu’il en manque une de taille : « s’assurer que le propriétaire dispose bien des autorisations lui permettant de proposer son bien à la location saisonnière ».

    En effet, à Paris, la majorité (pour ne pas dire la presque totalité) des biens proposés l’est en contradiction avec la règlementation. Jusqu’à présent, la préfecture a relativement peu sévi, et toujours tapé sur la tête des propriétaires. J’attends le moment, inévitable, ou un propriétaire qui se sera pris une méga amende, se retournera contre l’agence ayant accepté de proposer son appartement à la location saisonnière pour « défaut de conseil ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne