Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« 200 exposants, 4 000 visiteurs en 2 jours.. RENT surfe sur la vague », Hervé Parent, fondateur du RENT

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
431
Evaluer cet article

Le 12 octobre marquait la clôture de la 5e édition du salon RENT à Paris. L’occasion pour son fondateur, Hervé Parent, de revenir sur deux jours intenses centrés sur les nouvelles technologies, et le futur de la profession.

photo : Herve Parent RENT 2017

Le salon RENT à Paris permet aux professionnels de l’immobilier de s’informer sur les dernières tendances. L’occasion également de se rencontrer et d’échanger sur les innovations, qui feront l’immobilier de demain. Au coeur de la grande Halle de la Villette, le salon a fermé ses portes jeudi 12 octobre, dans une ambiance chaleureuse et détendue. Son fondateur, Hervé Parent, se félicite de la réussite de l’évènement.

Une fréquentation toujours en hausse

Un bilan positif pour cette cinquième édition. C’est la conclusion d’Hervé Parent le soir de la fermeture. « 200 exposants, pour plus de 4000 visiteurs, et plus 30% d’entrées, comme c’est le cas chaque année » résume-t-il. En effet, depuis sa création en 2012, le salon RENT n’a cessé de croître et de s’imposer comme un évènement incontournable du secteur. Cette année encore, ça n’a pas manqué. Avec trente conférences en deux jours, qui ont rassemblé près de 650 personnes à chaque fois, trois trophées de l’innovation remis et encore plus d’exposants, le salon était plus intense que jamais. « C’est parce que les professionnels s’intéressent au digital que le salon fonctionne bien » précise Hervé Parent.

Hervé Parent revient sur le succès du salon RENT au micro d’Ariane Artinian

Les nouvelles technologies

« Ce que j’ai vu émerger au Salon, c’est l’Intelligence artificielle, les robots, et plus précisément les tchats bots » détaille le fondateur du RENT. Les tchats bots sont des logiciels robotisés et virtuels, programmés pour tenir des conversations grâce à des algorithmes. « Ils permettent de donner des informations sur la recherche immobilière, sur les relations, par exemple entre les occupants de l’immeuble et les gestionnaires… ». Aujourd’hui Hervé Parent souligne que ces assistants virtuels ont déjà été adoptés par de grandes enseignes, comme Century 21, ou autres promoteurs et administrateurs de biens. Pour lui, la profession ne doit pas craindre ces nouvelles technologies. Elle doit au contraire s’en emparer. « C’est un apport considérable, je pense que ça permet d’améliorer grandement la relation client, entre le professionnel et le particulier ».

Le RENT, dans la tendance

« Le salon surfe sur la vague (…) mais ne crée pas la vague, c’est ça le point essentiel » affirme Hervé Parent. Par là, le fondateur du salon entend : le digital est très présent dans le secteur, et les acteurs doivent maintenant trouver la bonne stratégie pour s’en emparer. Il n’oublie pas non plus l’importance de connaître ces acteurs, « il faut aider les petites startups, on a des sociétés au RENT tenues par des étudiants », et l’aspect primordial d’une bonne entente entre grand et petits acteurs.

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne