Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« L’important c’est l’humain », François Gagnon, président ERA France et Europe

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
369
Evaluer cet article

La 5e édition du salon RENT s’est déroulée dans la grande halle de la Villette, à Paris, la semaine dernière. L’occasion pour François Gagnon, président du groupe ERA pour la France et l’Europe de revenir sur le futur de la profession, et avant tout, l’importance de l’humain.

photo :

Pendant les deux jours du salon RENT, les nouvelles technologies étaient au centre de l’attention. Assistants vocaux personnels, tchat bots, utilisation des réseaux sociaux, de la réalité virtuelle…le tout appliqué aux métiers de l’immobilier, et à la façon dont la profession va se digitaliser d’ici quelques années. François Gagnon, président ERA France et Europe, est enchanté de ces avancées, même si pour lui, l’humain reste le plus important dans le secteur de l’immobilier.

L’humain maître du jeu

« Au centre d’une transaction immobilière c’est l’humain. On dit souvent que c’est le bien, mais non c’est l’humain qui est au départ, à la base de tout », explique François Gagnon. Pour le président d’ERA France et Europe, la profession ne doit pas craindre l’arrivée des nouvelles technologies, En effet, d’après lui, l’agent immobilier reste la valeur la plus importante. Il ajoute : « Ce qu’il ne faut pas oublier c’est que tous ces outils sont là pour aider les agences immobilières, leur apporter un plus, permettre de mieux servir leurs clients acquéreurs et leurs clients vendeurs, et qu’au final, peu importe ce qui arrive avec toute la technologie, ça ne remplacera jamais la nécessité d’avoir un agent immobilier ».

« L’important c’est l’humain », François Gagnon au salon RENT, interviewé par Ariane Artinian

L’ubérisation, « une blague »

Pour François Gagnon, le mythe de « l’ubérisation de la profession » n’existe pas. « Il y a plusieurs années, lors de l’arrivée du minitel, on nous disait : il faut avoir un minitel, 3615 ERA Minitel machin, sinon les agences elles vont disparaître je sais pas quoi. Et bien regardez avec toutes les technologies qui sont arrivées (…), rien n’a changé, ce qui est à la base c’est toujours l’humain » raconte-t-il. Pour le président d’ERA France et Europe, l’ubérisation signifie l’utilisation des nouvelles technologies dans la profession, « pour mieux servir le client ». Un exemple ? « Un vendeur donne son bien à un agent immobilier, pour qu’il le vende, (…) les nouvelles technologies permettent un suivi en ligne, 24heures/24, 7jours/7 ». Les agents immobiliers doivent donc apprendre à se reposer sur les nouvelles technologies, plutôt que de les éviter.

 

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne