De passage au 71e congrès de la FNAIM, Philippe Pelletier est passé au micro d’Ariane Artinian pour expliquer l’importance de se remettre en question, et de s’interroger sur les valeurs de la profession.

photo : Philippe Pelletier

« La RICS, c’est une très vieille dame, mais qui est pleine de fougue et de jeunesse » s’amuse Philippe Pelletier quand Ariane Artinian lui demande de présenter l’institution  RICS lors du 71e Congrès de l’Immobilier.

Qu’est-ce que la RICS ?

Véritable institution, la RICS se consacre à l’intérêt général en établissant et en maintenant au niveau mondial des standards d’excellence professionnelle, d’intégrité et de déontologie dans les métiers de l’immobilier et de la construction.  « Lors de sa création il y a 150 an, rappelle Philippe Pelletier, son président, la RICS avait une fonction essentielle : réunir les professionnels de l’immobilier autour de valeurs communes, que la loi ne leur imposait pas. » Et de poursuivre : « En somme les professionnels ont pris leur destin en main ! ». Forte de 130 000 membres dans le monde entier, la RICS permet aux professionnels de réfléchir à l’évolution du métier, « comment mieux exercer notre métier, autour de quelles règles éthiques nous pouvons bâtir nos relations… ? », précise Philippe Pelletier.

Comment entrer à la RICS ?

« Il faut préparer son entrée », explique le président de la RICS. Après avoir trouvé son parrain, qui le mènera à la RICS, un oral doit être passé par tout professionnel qui souhaite intégrer l’organisation. « Le jury vérifie que le candidat répond bien aux valeurs qui nous rassemblent » précise Philippe Pelletier. In fine, peut-être que le candidat accèdera au rang de FRICS, « l’abréviation n’est pas très heureuse : Fellow of the RICS, FRICS ».

Cet article vous a été :
Newsletterinscrivez-vous dès maintenant

Je m'abonne

VOIR LES NEWSLETTERS

Philippe Pelletier
RICS
Réagissez
Réagir
0
réaction
Dans la même rubrique
Soyez le premier à réagir sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *