Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« La profession a besoin de se renouveler », François Gagnon

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
70
Evaluer cet article

Le Président d’ERA François Gagnon, évoque les changements à venir au sein de la profession lors du dernier Congrès de l’Immobilier.

photo : François Gagnon

Lors du dernier Congrès de la FNAIM, qui s’est tenu au Palais des Congrès de Paris les 11 et 12 décembre dernier, plusieurs évènements sont à mettre en exergue. Le plus marquant ? Le passage de relais de Jean-François Buet à Jean-Marc Torrollion de la présidence de la FNAIM . L’occasion pour François Gagnon, président d’ERA immobilier France et Europe d’évoquer les changements à venir.

Amener la profession vers la nouveauté…

« Jean-Marc est un homme d’action, il a une vision de la profession, et (…) il veut réussir à amener le syndicat et la profession vers l’avenir » confie François Gagnon, en sortant du discours de Jean-Marc Torrollion, au deuxième jour du Congrès FNAIM. Pour le président d’ERA France et Europe, l’arrivée du nouveau dirigeant de la FNAIM marque obligatoirement une progression, car c’est un changement, et comme tous les changements, c’est « nécessaire »« Étant professionnel de l’immobilier lui-même, il connaît très très bien le métier » ajoute François Gagnon, « définitivement vu ses actions, ce qu’il va faire va amener la profession à la nouveauté ».

…et rester positif

Le président d’ERA a ensuite énuméré les points qui vont changer d’après lui, après l’arrivée de Jean-Marc Torrollion. La formation d’abord, « il faut qu’elle soit continue, il faut qu’il y ait une formation d’accès (…) pour devenir agent immobilier » précise François Gagnon. Il faut aussi que cette formation tienne compte des avancées technologiques, les réseaux sociaux, la digitalisation de la profession notamment. Et sans oublier, un rapport franc et proche des politiques. « Je crois qu’il va définitivement secouer les cocotiers pour se faire entendre et pour s’assurer que la profession est bien représentée, et qu’on pousse à la progression » assure François Gagnon. Il ajoute que « le changement fait peur, mais je crois que le changement est nécessaire, c’est définitivement quelque chose d’important aujourd’hui parce que la profession a besoin de se renouveler ».

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne