Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Rent  : ce qu’il faut retenir de l’édition 2018

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 130
Evaluer cet article

Ibuyers. Gafa. Agence low cost… encore une fois, le salon Rent a dressé en quelques jours les grandes lignes des enjeux à venir dans le secteur immobilier.

photo :

Avec ses 250 exposants, sa vingtaine de conférences et ses trente ateliers, le salon dédié aux nouvelles technologies dans l’immobilier a été l’occasion de belles découvertes. Top 5 des moments les plus marquants de cette édition.

1/ Les femmes, avenir de l’immobilier…

L’innovation n’est pas qu’une question de nouvelles technologies. L’autre révolution qui s’annonce est également la présence à venir de plus en plus d’actrices féminines dans l’immobilier qu’il s’agisse de patronnes de réseaux, comme Christine Fumagalli à la tête depuis bientôt 1 an du groupe Orpi ou de startupeuses, telle qu’Ophélie Nicoleau, co-fondatrice et dirigeante de Tatou.co, une plateforme permettant de gérer plus efficacement ses locations saisonnières. Il suffisait pour s’en convaincre d’assister à la table ronde « La femme est-elle l’avenir de l’immobilier », animée par Ariane Artinian. Car si la proptech reste encore très masculine, rien n’est définitif et les leaders du numérique de demain pourraient bien être des leadeuses.

2/… tout comme les Gafa

Autre sujet qui devrait secouer le secteur, la place de plus en plus importante prise par Google Amazon, Facebook et consorts dans l’immobilier. Si d’un côté Google et Amazon investissent à travers leurs objets intelligents le terrain de la maison connectée, Facebook prend de plus en plus des airs de portail immobilier avec son marketplace. Des nouveaux acteurs auxquels auront à faire les agents immobiliers de demain.

3/ Unkle, la start up Rent de l’année

Parmi l’ensemble des jeunes pousses présentes sur le salon, l’une d’entre elles, Unkle, a su se démarquer et remporter le trophée de la Startup Rent Orpi. La plateforme propose de se porter garant pour les locataires qui ne parviendraient pas à réunir les conditions nécessaires pour accéder à la location (CDI, bon garant, fiche de paie…). Une situation qui toucherait près de 6 millions de personnes en France. Grâce à cette distinction la start up Unkle intégrera pendant un mois un programme d’accélération de son développement au sein de l’incubateur californien Plug And Play, dans la Silicon Valley.

4/ L’arrivée des Ibuyers sur le marché…

Le salon a également été l’occasion de mettre la lumière sur les Ibuyers. Ces entreprises, comme OpenDoor, rachètent aux vendeurs leurs biens immobiliers en leur fournissant une offre d’achat sous 24 h à 48 h à un prix fixé par un algorithme en fonction des caractéristiques du bien. L’ensemble des négociations se fait en ligne et permet au particulier vendeur de se libérer des lourdeurs administratives d’une transaction immobilière. Des plateformes qui, si elles continuent de se développer, pourrait bien grignoter des parts de marché aux marchands de biens et agents immobiliers.

5/… et la concurrence des agences immobilières low cost

Parmi les autres acteurs venus disrupter le métier d’agent immobilier celui des agences immobilières dites « low cost ». Il s’agit d’entreprises capables de faire l’ensemble des missions d’une agence immobilière, composée de professionnels titulaires de la carte, mais dont les frais d’agence ne dépassent pas les 3 000 €. Pour ce faire, la quasi-totalité du processus transactionnel est dématérialisé sans pour autant oublier l’humain. De quoi disrupter le secteur si jamais ces start up gagnaient en croissance.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne