Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Evolution des comportements dans l’immobilier », Pascal Lambotin directeur de CessionPME.

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 686
Evaluer cet article

Bon nombre d’agences immobilières ont développé un nouvel axe business porteur : les locaux professionnels. CessionPME revient sur les opportunités de ce secteur porteur

photo : AdobeStock_25480421

La mondialisation a eu pour effet une désindustrialisation massive du territoire Français.

On constate encore aujourd’hui que de nombreux départements perdent jusqu’à 1% de leur population par an ce qui les fait rentrer dans une spirale de dégradation au plan économique entraînant des conséquences au niveau des services publics avec une résultante d’isolement au niveau du territoire. On observe donc en France une ségrégation territoriale de plus en plus forte et une fragmentation de la société.

Dans les territoires concernés, la population perçoit une promesse démocratique non tenue et ressent un sentiment d’exclusion tant au plan territorial, que  social  et même éducatif.

Une disparité du marché de l’immobilier

Cet état de fait, nous amène à constater une forte disparité du marché de l’immobilier

Il y a deux Frances :

  • celle qui va bien dans la centralité et dans les métropoles,
  • celle qui va nettement moins bien dans les régions en déclin économique et démographique.

Le prix d’un appartement parisien croit de 5 à 10 % par an, là où dans les régions rurales en plein déclin, la valeur des biens chute et rend même certains biens invendables.

Il semble acquis aujourd’hui que les pouvoirs publics, les collectivités locales, les instances économiques (chambre des métiers et chambres de commerce)  ont pris conscience de cette problématique et ont décidé de mettre en place des stratégies réactives tant dans les régions en récession que dans les centres villes confrontés à la désertification.

De nouveaux comportements dans l’immobilier

Côté propriétaires détenant des biens professionnels en centre-ville (hors métropoles), nous voyons apparaître de nouveaux comportements. Jusqu’ici ils faisaient une distinction entre l’immobilier résidentiel et l’immobilier professionnel et s’adressaient aux agences concernées.

Aujourd’hui, face à une récession importante du marché de l’immobilier dans les régions en déclin, ils n’hésitent plus à envisager  toutes nouvelles hypothèses ou opportunités de vente.

La porosité entre les marchés professionnels et résidentiels s’accroit.

Côté agences immobilières, nous observons le même phénomène. Bon nombre d’entre elles prennent conscience :

  • qu’elles disposent d’un portefeuille hétérogène concernant à la fois l’immobilier résidentiel et professionnel
  • que leurs clients sont en même temps propriétaires de biens  résidentiels et professionnels.

Par ailleurs il ne faut pas oublier qu’avec un rendement bien supérieur à l’immobilier résidentiel, l’immobilier professionnel séduit de plus en plus  les investisseurs.

Pour illustrer la porosité entre l’immobilier résidentiel et professionnel, nous avons pu observer :

  • qu’un immeuble peut représenter un rendement locatif immédiat, qu’il soit résidentiel, professionnel ou mixte,
  • que des locaux professionnels  peuvent être réhabilités en biens d’habitation  et inversement,
  • que les gîtes et chambres d’hôtes en exploitation, habituellement  catégorisés comme des biens résidentiels concernent aussi l’immobilier professionnel.

 Le développement d’un nouvel axe business porteur : les locaux professionnels

Bon nombre d’agences immobilières ont développé cet axe car elles ont pris conscience que :

Vendre ou louer des locaux professionnels ne nécessite pas pour une agence immobilière de compétences particulière. Cet axe business peut être développé sur son territoire et avec la même équipe commerciale.

Vendre ou louer des locaux professionnels et afficher cette expertise auprès des collectivités locales est aussi un moyen de capter des mandats pour le résidentiel.

Tout comme la location de biens résidentiels, la location de locaux professionnels permet de pérenniser aussi l’activité de l’agence immobilière.

Les honoraires sur l’immobilier professionnel sont plus élevés que sur le résidentiel. Au final l’agence accroît son chiffre d’affaires et sa marge nette.

Travailler  l’axe des locaux professionnels est un moyen de se différencier de la concurrence et  de capter plus facilement des mandats de vente auprès de propriétaires qui détiennent à la fois des biens professionnels et résidentiels.

Vendre ou louer des locaux permet d’être un acteur de la re-dynamisation économique de son territoire et de s’afficher comme tel.

Il faut savoir que le développement de l’axe business des locaux professionnels pour une agence immobilière du résidentiel nécessite de mettre en valeur ces biens sur le net au bon niveau, et de les positionner sur des supports de diffusion de notoriété et spécialisés.

Pour en savoir plus  CessionPME,  Carrefour des Entrepreneurs et des Investisseurs  avec en moyenne plus de 420 000  visites et qui propose plus de 75000 affaires en cession d’entreprises et commerces,

Plus de 46000 locaux professionnels à la vente et en location.

A lire également

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne