Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Podcast : Interview exclusive de Philippe Briand, nouveau propriétaire de Guy Hoquet l’Immobilier

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 564
Evaluer cet article

Philippe Briand vient de rajouter une nouvelle branche à son Arche : via son groupe Citya, il a racheté les parts de Nexity dans l’enseigne Guy Hoquet l’Immobilier. Il dévoile tout de cette transaction au micro d’Ariane Artinian.

photo : podcast Ariane et Philippe Briand

« Un moment très important dans la vie d’une société », voilà comment Philippe Briand qualifie en premier lieu l’expansion de son vaste empire immobilier, avec la très récente acquisition de l’enseigne Guy Hoquet l’Immobilier. Une transaction rapide, soldée il y a moins de 24h : via sa holding de Citya, l’homme d’affaires s’est donc emparé de l’une des deux branches immobilière du géant Nexity, qui a cédé sa participation dans le réseau Guy Hoquet l’Immobilier dont il était actionnaire majoritaire depuis 2006.

Un groupe aux multiples branches, et aux 50000 transactions

Un empire qui se chiffre en millier : plus 500 agences Guy Hoquet de plus dans le groupe rappelle Philippe Briand, interviewé par Ariane Artinian, « qui viennent s’ajouter aux 700 agences de Laforêt et aux 200 agences de Citya » ajoute-il, pour un groupe Arche qui comptabilise désormais plus de 10 000 salariés, et va comptabiliser désormais environ 50 000 transactions immobilières, « soit entre 12 et 14% des transactions en France, ce qui est beaucoup » se réjouit-il. Cela, ajouté aux plus de 650 millions de chiffre d’affaires, Arche s’installe définitivement comme un acteur très important du marché immobilier actuel, « et deuxième ex-aequo avec nos amis de Nexity en ce qui concerne l’administration de bien » ajoute Philippe Briand.

L’ADN intact de Guy Hoquet l’Immobilier

« Si je devais prendre un exemple, prenez le groupe automobile Volkswagen. Chez Volkswagen vous trouvez des Volkswagen, des Skoda, des Porsche, des Audi et toutes ces marques ont une histoire qui leur est propre, et des clients, des amateurs » raconte Philippe Briand, « c’est pareil en matière d’immobilier ». Sans dire que Guy Hoquet l’Immobilier sera la Porsche de l’Arche, une chose est sûre : ce qui a fait son succès auprès du public, autonomie et indépendance seront préservés. « Pour autant nous pouvons trouver des économies à faire, sur des achats d’espace média par exemple, des achats matériaux » précise l’homme d’affaires.

Se développer grâce à des opportunités

En tout cas, l’appétit immobilier de Philippe Briand a encore de beaux jours devant lui, tant que les opportunités se présenteront. « Depuis 30 ans que mon entreprise existe, c’est ainsi que nous avons toujours fonctionné, au gré des opportunités » explique-t’il.  D’après lui, quand une opportunité se présente, « on l’étudie, et si c’est le moment opportun, on le fait », le tout dans une recherche perpétuelle de la satisfaction du client, et d’un encadrement optimal de chaque projet immobilier. D’ailleurs la promesse est faite : « dans le courant de l’année 2019, nous allons donner la possibilité à nos agences de faire du courtage financier, pour toutes les acquisitions » annonce Philippe Briand.

L’interview exclusive de Philippe Briand, par Ariane Artinian

A lire également

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne