Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Equinimo : l’agence immobilière qui mixe le meilleur des deux mondes !

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
689
Evaluer cet article

Depuis 10 ans, Equinimo est à mi-chemin entre les agences traditionnelles, avec pignon sur rue, et les agences en ligne digitalisées. Elle propose un tarif plus bas tout en offrant les services d’une agence immobilière classique. Et ça marche. Suivez le guide …

photo : unnamed (7)

Equinimo est née en 2010 de la volonté de deux particuliers, Guillaume de Pelet et David Cardoso, alors simples consommateurs de bouleverser les codes de l’immobilier, de retravailler le modèle et revoir la tarification.

Un modèle rentable et une vraie qualité de service

Depuis 10 ans, l’agence immobilière sans vitrine Equinimo, dont les bureaux sont à Suresnes et qui rayonne sur toute l’Ile-de-France, propose un tarif qui correspond, selon ses fondateurs, au temps passé sur la vente du bien (6500 € jusqu’à 1 million d’euros puis 2% du prix de vente) couplé à un service complet, digne des agences traditionnelles !

Car Equinimo n’est pas une agence 100 % digitale. Et elle s’en défend ! Si, pour Guillaume et David, il est important que la commission ne crève pas le plafond et se justifie, ils n’en oublient pas pour autant le service, essentiel. Ce que recherchent les clients ? Etre accompagnés, rassurés par un professionnel qui maîtrise parfaitement son sujet et ça, Guillaume et David l’ont très bien compris. « Lorsque vous vendez un bien, vous vendez en réalité une partie importante de votre patrimoine, quand ce n’est pas la totalité, nous pensons donc que s’il y a bien un métier dans lequel on doit conseiller les gens, les accompagner, c’est l’immobilier, explique David Cardoso. Ce qui ne veut pas dire que l’on est obligé de le faire de façon traditionnelle, d’où le mix des deux mondes ! »

Le client pris en charge du début à la fin

Chez Equinimo, le client est pris en charge du début à la fin, avec un seul interlocuteur dédié qui l’accompagne de l’estimation à la signature chez le notaire, en passant par les prises de vues, la rédaction, la diffusion des annonces, les visites et la négociation. « Nous avons une vision à long terme de notre modèle, reprend David Cardoso. Nous aurions pu prélever une commission plus élevée et alléger l’offre de services mais le fait d’accompagner les clients, de délivrer un service qualitatif, d’être transparents tout au long de la démarche, avec une commission contenue, est très apprécié par eux. Résultat, ils reviennent naturellement vers nous. Et nous recommandent. Nous ne marchons qu’au bouche à oreille ! »

En province, peut-être …

Entièrement auto-financée, Equinimo avance à son rythme. Si elle cherche régulièrement de nouveaux profils pour intégrer son équipe de 15 collaborateurs, idéalement des personnes qui ne sont pas issues de l’immobilier et qui arrivent avec un regard neuf, elle se développe de façon maîtrisée et pourrait peut-être un jour se déployer en province.

« Ce qui est très important pour nous, c’est le contrôle de la qualité, précise Guillaume de Pelet. Nous voulons être certains que lorsque l’on lâche un nouveau collaborateur sur le terrain, il va porter haut les couleurs d’Equinimo et ne pas porter préjudice à notre image, notre savoir-faire… C’est pour cela que nous prenons le temps de recruter, de former. La province, oui, car nous avons maintenant atteint la taille et la maturité pour le faire. Par ailleurs, notre modèle peut très bien se décliner dans d’autres grandes villes mais il faut que nous nous rendions disponibles pour accompagner les collaborateurs sur le terrain. Nous ne nous déploierons que lorsque nous serons sûrs ! »

Equinimo en chiffres

  • 5 200 clients satisfaits depuis le lancement en 2010
  • 70% des nouveaux clients arrivent par la recommandation
  • 145 millions d’euros de transactions enregistrées en 2018

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne