Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Selon le premier Baromètre FNAIM de la perception du marché, l’offre de biens à vendre va se tarir

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
687
Evaluer cet article

LA FNAIM publie le premier Baromètre de la perception du marché. Il révèle que ses agents immobiliers anticipent une hausse des prix et une réduction de l’offre.

photo : graphique_barometre_1-1-300x228

A l’occasion du Congrès FNAIM & Salon des professionnels de l’immobilier, qui s’est tenu au Carrousel du Louvre les 25 & 26 novembre 2019, la FNAIM a publié son premier Baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et anticipe une hausse modérée des prix mais s’inquiète d’un possible tarissement de l’offre.

Comment voyez-vous évoluer les prix dans l’ancien ?

Lorsque la question est posée à des professionnels de l’immobilier, la réponse mérite qu’on s’y s’arrête. Surtout quand 10% des sondés, dans les dix plus grandes villes de France, anticipent une forte hausse. Sinon, plus majoritairement, le chiffre moyen sur l’ensemble du pays est de 41% qui pensent que la hausse se poursuivra, mais à un rythme modéré.

700 agents immobiliers ont participé au Baromètre

Cette indication provient de la FNAIM, grâce au baromètre trimestriel dont elle vient de se doter. Pas moins de 700 adhérents, sur tout le territoire, ont répondu à six items.

De leurs réponses, il ressort aussi que l’offre va se réduire. C’est l’avis de 60% des répondants, et même de 69% dans les dix plus grandes villes. Les biens mis sur le marché ne vont pas suffire à compenser l’afflux de demande.

Ce phénomène est particulièrement observé dans les principales agglomérations où 62 % des agents immobiliers interrogés pronostiquent une hausse forte ou modérée, alors que la proportion tombe de moitié, voire des trois quarts sur l’ensemble du territoire, avec 36% d’estimations de hausse modérée, et 15% qui la voient forte.

A noter aussi que les professionnels prévoient un allongement des délais de réalisation des ventes. Cela pourrait laisser présager un marché en cours d’autorégulation.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne