Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Difficile de louer quand on est retraité… Et c’est pire quand on est une femme !

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
361
Evaluer cet article

Les retraitées ou les futures retraitées ont malheureusement du souci à se faire ! A la retraite, les inégalités perdurent et louer un logement quand on est une femme est toujours aussi difficile ! Les explications avec l’enquête de SeLoger.

photo : AdobeStock_46478198

Même à la retraite, les inégalités hommes-femmes perdurent

Certaines inégalités ont décidément la peau dure ! Alors que le salaire des femmes est, en moyenne, inférieur de 18,5 % à celui des hommes (Source : Insee), le montant de leurs pensions de retraite – une fois les pensions de réversion versées – est inférieur de 40 % à celui des hommes (1 955 € vs 1 388 €). Rien d’étonnant, donc, à ce qu’une retraitée, qui désire louer un logement, rencontre plus de difficultés qu’un retraité car en termes d’immobilier locatif, qui dit petite retraite dit aussi petite (voire très petite !) superficie. Jugez plutôt, à Paris, la surface que pourra s’offrir une retraitée vivant seule sera 42 % plus faible que celle à laquelle pourra prétendre un retraité : 14 m² pour une femme contre 20 m² pour un homme.

À peine 14 m² à Paris pour une retraitée

La Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (DREES) nous apprend qu’en moyenne, la pension mensuelle d’une retraitée se monte – majoration pour enfants et pension de réversion comprises – à 1 388 € bruts. Après déduction des prélèvements sociaux (au taux de 9,1 %), une retraitée touche, par conséquent, aux alentours de 1 262 € nets par mois (1 388 – 9,1 %). En application de la fameuse règle de 3 qui veut que les revenus mensuels d’un locataire puissent couvrir trois fois son loyer, une retraitée à la recherche d’un logement à louer ne disposera que d’un budget mensuel de 420 €, charges comprises. En croisant cette somme avec les données du baromètre des loyers que SeLoger publie chaque mois, il ressort que la surface qu’une retraitée pourra se permettre de louer variera du simple au quadruple. Et pour cause, avec 420 € par mois de loyer, une retraitée qui vit seule pourra louer :

  • 14 m² dans la capitale.
  • 28 m² à Aix-en-Provence.
  • 39 m² à Rouen, 42 m² à Brest.
  • 47 m² au Mans.
  • 50 m² à Limoges.

Bon à savoir : si l’on inclut la pension de réversion, la pension moyenne atteint 1 649 € bruts (Source : DREES)

De 20 m² à Paris à 70 m² à Limoges pour un retraité

Selon la DREES, le montant moyen – majoration pour enfants et pension de réversion comprises – de la pension d’un retraité de sexe masculin est de 1 955 € bruts par mois. Après déduction des cotisations sociales (au taux de 9,1 %), un retraité touche donc 1 777 € nets mensuels (1 955 – 9,1 %). Compte tenu du fait qu’un propriétaire a pour habitude d’exiger de son locataire que celui-ci gagne au moins trois fois le montant du loyer, un retraité vivant seul pourra donc consacrer un maximum de 592 € par mois (charges comprises) à la location de son logement. Pour cette somme, la superficie dont il pourra disposer variera de 20 m² à Paris à 70 m² à Limoges en passant par :

  • 38 m² à Nice.
  • 47 m² à Lille.
  • 56 m² à Tours.
  • 62 m² à Mulhouse.
  • 68 m² à Saint-Étienne.

Bon à savoir : En France, 50 % des retraités vivent avec moins de 1 830 € de revenus mensuels (Source : DREES).

Un couple de retraités peut louer 107 m² à Saint-Étienne

Prenons maintenant l’exemple de deux retraités vivant en couple. Hors pensions de réversion, la DREES évalue la pension d’un retraité à 1 933 € bruts mensuels (soit 1 758 € nets) et celle d’une retraitée à 1 123 € bruts mensuels (soit 1 021 € nets). S’ils vivent ensemble, deux retraités pourront cumuler leurs pensions. Celles-ci atteindront alors un total de 2 779 € nets mensuels, en moyenne. Un propriétaire attendant de ses locataires que leurs revenus cumulés puissent couvrir trois fois le montant du loyer, un couple de retraités disposera, en moyenne, d’un budget « location-logement » de 926 € par mois. Selon les chiffres qu’a recueillis SeLoger pour établir son baromètre des loyers, 926 € de loyer permettent à un couple de seniors de louer :

  • 32 m² à Paris.
  • 69 m² à Bordeaux.
  • 73 m² à Villeurbanne.
  • 82 m² à Toulouse.
  • 96 m² à Caen.
  • 107 m² à Saint-Étienne.
  • 109 m² à Limoges.

Bon à savoir :

  • 4 locataires de plus de 65 ans sur 10 craignent que la situation économique en France ne se dégrade au cours des six prochains mois.
  • 23 % des seniors de plus de 65 ans occupent leur logement depuis moins d’un an.

1 617 € par mois à Paris pour 57 m²

Pour déterminer la superficie que peut louer un retraité, nous avons divisé le loyer maximum qu’il pouvait payer chaque mois pour se loger (pension de retraite nette/3) par le prix au mètre carré à la location, charges comprises, pratiqué dans chaque ville. Par exemple, à Paris, le loyer moyen, charges comprises, d’un 57 m² est de 1 617 € par mois, soit 28,26 € du m². Pour un retraité parisien dont la pension nette, se chiffre à 1 777 €, le loyer maximum est de 592 € par mois. Que divisent 28,26. Ce qui nous donne 20,87 m² que nous avons arrondis à 20 m².

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne