Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Coronavirus : Fermeture au public des agences immobilières jusqu’à nouvel ordre

Publié le
Publié le
Réagir 4 réactions
16 660
Evaluer cet article

Compte tenu de l’épidémie de Coronavirus, les agences immobilières sont fermées au public depuis ce matin.

photo : Agent immobilier

Samedi 14 mars, le premier ministre  Edouard Philippe annonçait la fermeture imminente des lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays. Dans la foulée était publié un arrêté annonçant la fermeture à compter de dimanche soir minuit de tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays.

Fermeture des lieux non indispensables à la vie du pays

Il s’agit notamment des restaurants, cafés, cinémas, discothèques. Les lieux de culte resteront ouverts, mais les rassemblements et les cérémonies devront être reportés. Il s’agit également de tous les commerces à l’exception des commerces essentiels. Resteront notamment ouverts les magasins et marchés alimentaires, les pharmacies, les stations essence, les banques et les bureaux de tabac et de presse. « Tous les services publics essentiels à la vie de nos concitoyens resteront évidemment ouverts. Les transports urbains continueront de fonctionner, mais j’appelle les Français à diminuer leurs déplacements, et en particulier à éviter les déplacements inter-urbains. Les opérateurs de transport publics vont progressivement adapter leurs plans de transports en ce sens », a précisé le premier ministre. Et de poursuivre : ce que nous devons faire en ce moment, « c’est tout simplement éviter au maximum de se rassembler, limiter les réunions amicales et familiales, n’utiliser les transports en commun que pour aller au travail et seulement si votre présence physique au travail est indispensable, ne sortir de chez soi que pour faire ses courses essentielles, faire un peu d’exercice ou voter. »

En conséquence, les agences immobilières ne peuvent plus accueillir de public

Compte tenu de l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, publié au Journal Officiel du 15 mars, les agences immobilières sont fermées au public depuis ce matin.  Pour l’heure, elles peuvent encore recevoir leurs collaborateurs. Reste qu’elles se doivent de prendre au plus vite les mesures qui s’imposent pour passer au télétravail et appliquer les mesures de confinement. « Le plus important, c’est que les gens restent chez eux », insiste Alain Duffoux, président du SNPI.

Joignables par téléphone et par mail, les agents immobiliers s’organisent toutefois pour assurer la continuité de leur activité.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Jean-marc Jablonka, il y a 2 mois

    Bonjour, comment réaliser un chiffre en télétravail (rentrée de mandat et visite aux prospects) ?.
    Allons-nous toucher l’aide de 1.500 € (mieux que rien) pour régler nos frais fixes ?
    Pour les gérants-salariés, pouvons-nous prétendre à un dédommagement sur notre salaire habituel ? (Urssaf nous sommes gérant, et chômage nous ne pouvons y cotiser ?

    Merci d’avance pour des éclaircissements.

  • Par Bolmont, il y a 2 mois

    Avec le confinement vous ne devez pas faire énormément de visites, enfin j’espère, car sinon c’est qu’i y a un soucis de respect. Quand aux visites virtuelles en campagne cela n’est pas encore rentré dans les mœurs…

  • Par deloffre, il y a 2 mois

    Monsieur DUPONCHEL, la catégorie W que vous citez doit être avec la catégorie Z, deux catégories qui n’existe pas dans ce décret !

  • Par duponchel, il y a 2 mois

    sauf que l’agence immobilière fait partie de la catégorie W et donc pas concerné par le decret que vous citez !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne