Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

La FNAIM du Grand Paris se félicite de la décision du Gouvernement d’instaurer un crédit d’impôt

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 083
Evaluer cet article

Les bailleurs qui consentiront une baisse équivalente à au moins 1 mois de loyer sur l’ensemble des mois d’octobre, novembre et décembre, bénéficieront d’un crédit d’impôt de 30%. De quoi permettre aux entreprises de moins de 250 salariés, fermées administrativement, et aux propriétaires bailleurs indépendants de sortir de la crise par le haut !

photo : MICHEL PLATERO PRESIDENT FNAIM DU GRAND PARIS - crédit photos Pouya HAFEZI

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, a dévoilé les mesures gouvernementales permettant d’accompagner les secteurs les plus touchés par la crise, suite à l’annonce du reconfinement. Il est revenu en détails sur le dispositif de crédit d’impôt au bénéfice des bailleurs. Sont concernées toutes les entreprises de moins de 250 salariés, fermées administrativement ou appartenant au secteur HCR (hôtellerie, café, restauration). Tous bailleurs de ces entreprises qui consentiront une baisse équivalente à au moins 1 mois de loyer sur l’ensemble des mois d’octobre, novembre et décembre, bénéficieront d’un crédit d’impôt de 30%. Le Ministre a annoncé que cette mesure serait intégrée dans le projet de loi de finances (PLF) actuellement examiné au Parlement.

Le gouvernement adapte une mesure proposée par la FNAIM du Grand Paris : le crédit d’impôt pour les bailleurs indépendants

Dès le premier confinement, la FNAIM du Grand Paris proposait la mise en œuvre d’un crédit d’impôt pour venir en aide, à la fois aux propriétaires bailleurs, qui faisaient face à des impayés et aux commerçants qui se retrouvaient dans l’incapacité de payer leurs loyers. Un nombre très important de locaux commerciaux appartiennent à des propriétaires bailleurs indépendants. Ces propriétaires privés possèdent généralement un seul bien, financé par leur propre activité professionnelle et avec un crédit de 15 ou 20 ans. Cette proposition de crédit d’impôt avait alors été défendue par des députés de la majorité comme de l’opposition. Aujourd’hui, la FNAIM du Grand Paris a été entendue par le Gouvernement et tient à souligner les efforts immenses consentis par l’Etat pour sauver économiquement notre pays, notre tissu économique, nos TPE/PME, nos artisans et nos commerçants.

Michel Platero, président de la FNAIM du Grand Paris précise : « Nous tenions impérativement à protéger les bailleurs privés et indépendants qui font face aux impayés. Nous remercions le Gouvernement qui nous a entendu. Cette mesure ciblée et limitée dans le temps, va permettre, à la fois aux petits commerçants et aux propriétaires bailleurs indépendants, de sortir de la crise par le haut. Elle devrait aussi avoir un impact positif sur la préservation des emplois. Elle est donc essentielle à la bonne santé économique du secteur mais également à celle du pays tout entier. Dans la période que nous vivons, nous devons tous faire preuve de solidarité afin d’éviter que notre pays sombre économiquement ».

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne