Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Ma-propriété.fr, premier portail d’annonces immobilières rurales

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
Evaluer cet article

Créé par Bernard Charlotin, Ma-propriété.fr est le premier portail d’annonces immobilières rurales en France. La plateforme lancée en avril 2021 vise à offrir plus de visibilité aux propriétés rurales et générer des contacts de qualité pour faciliter la transmission de ces biens.

photo : ma-propriete

Actuellement, les annonces immobilières rurales représentent encore une faible part des transactions des agences. Pourtant, la demande pour ce type de biens « au vert » grandit fortement en France, face à une offre limitée et des biens qui manquent de visibilité.

Bernard Charlotin en sait quelque chose : il a consacré les 15 dernières années à la gestion et au développement d’une agence immobilière spécialisée en transactions agricoles et viticoles. Aujourd’hui, cet ancien agent immobilier a décidé d’allier son expertise du milieu et son intérêt grandissant pour le digital en créant le premier portail d’annonces immobilières rurales. La plateforme Ma-propriété.fr sera mise en ligne en avril 2021. Découvrons-la avec son Président-fondateur.

Un portail conçu pour répondre aux spécificités des biens ruraux

 « Il existe déjà des agences et sites d’annonces qui interviennent sur les biens ruraux. Néanmoins, au cours de mon expérience, j’ai remarqué qu’ils ne possédaient pas toujours les outils adaptés aux spécificités de ces biens, ou que les offres se limitaient à un domaine, par exemple uniquement la vente de biens équestres. Mon ambition a donc été de créer un portail facile d’utilisation mais complet, rassemblant les annonces de propriétés rurales en France, avec des fonctionnalités spécialement pensées pour ce marché » explique Bernard Charlotin.

Le site Ma-propriété.fr a ainsi été pensé avec un moteur de recherche novateur, spécialement conçu pour répondre aux caractéristiques des biens ruraux. La plateforme se décline en sept rubriques : les propriétés agricoles, équestres, foncières, forestières, touristiques, viticoles et « prestige ». Chacune possède également ses propres sous-catégories par type de production (culture, élevage) ou de propriété (fermes, gîtes, châteaux, propriétés de chasse, etc). Lors de leur recherche, les internautes peuvent aussi sélectionner le budget du bien, sa surface en hectares et sa géolocalisation.

« D’ailleurs, l’outil de géolocalisation proposé sur notre site répond à une double demande : d’une part, celle des acquéreurs qui accordent une grande importance à la localisation d’un bien et d’autre part, celle des vendeurs et annonceurs qui souhaitent préserver cette confidentialité. Chacun peut donc, selon sa préférence, indiquer la situation exacte d’un bien ou sa localisation dans un rayon de 15 ou 30 kilomètres ». De quoi faciliter l’étape de sélection pour les potentiels acquéreurs tout en améliorant la visibilité des annonces et générer des contacts de qualité !

Plus de visibilité pour répondre à une demande croissante des propriétés rurales

Pour le lancement de Ma-propriété.fr prévu en avril 2021, Bernard Charlotin se réjouit de compter déjà une cinquantaine de professionnels participants et quelque 1500 annonces réparties sur tout le territoire. Un beau départ et des premiers retours positifs qui, selon lui, s’expliquent par un réel besoin de visibilité et d’intermédiation pour la vente des biens immobiliers ruraux.

« En France, on compte actuellement 400 000 agriculteurs dont la moitié ont plus de 55 ans. Pour beaucoup d’entre eux, l’arrêt de leur activité s’accompagnera possiblement d’une vente de leur propriété dans les prochaines années. On touche ici à l’enjeu du renouvellement des générations qui va avoir un impact important sur la hausse de transmission des biens ruraux » précise le professionnel. À cela, il faut ajouter le contexte d’exode urbain actuel. « 80 % des agences avec lesquelles j’ai échangé me confirment qu’elles ont une demande de plus en plus importante sur des biens ruraux, notamment venant des néo-ruraux, mais des difficultés à rentrer des mandats. Il y a donc un réel besoin d’intermédiation entre l’offre et la demande. C’est tout l’objectif de Ma-propriété.fr : devenir le site internet de référence pour trouver une propriété rurale en France ».

Alors, comment en profiter ?

Les professionnels annonceurs (agences, notaires, experts fonciers) souscrivent un abonnement mensuel ou annuel pour diffuser leurs offres. Les particuliers quant à eux, paient pour une diffusion de leur annonce pendant neuf mois. Tous ont ensuite accès à un tableau de bord client qui permet de gérer leurs annonces et alertes, consulter les statistiques et visualiser les messages d’acquéreurs. Ces derniers peuvent contacter directement les propriétaires ou annonceurs, et les internautes ayant créé une alerte reçoivent automatiquement les annonces répondant à leurs critères de sélection enregistrés.

Pour faciliter le travail des professionnels, le portail intègre même une passerelle de diffusion automatisée des annonces à partir de chaque logiciel immobilier.

Des fonctionnalités atouts pour Bernard Charlotin, qui a rassemblé expérience et compétences variées pour échafauder ce projet avec une vision à 360 degrés.

Bonne nouvelle : à l’occasion du lancement de la plateforme, Bernard Charlotin propose aux professionnels de diffuser gratuitement autant d’annonces qu’ils le souhaitent pendant les trois premiers mois et ce, sans obligation d’abonnement ultérieur. Les agences partenaires seront même mises en avant sur le blog et les réseaux sociaux affiliés.

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne