Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

«Rejoindre Keymex, c’est intégrer un centre sportif», Philippe Godet et Frédéric Simon

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
424
Evaluer cet article

Rencontre avec les dirigeants du premier réseau de mandataires experts avec centres d’entraînement intégrés.

photo : rejoindre keymex

L’ex-tennisman Frédéric Simon, fondateur de Keymex, a été rejoint par Philippe Godet, ex-directeur exécutif du Fichier AMEPI National,  pour piloter la croissance du réseau de mandataires experts.

JDA : Qu’est-ce qui caractérise un centre Keymex ?

Frédéric Simon : Nous sommes un modèle hybride, une troisième voie entre agence traditionnelle et réseau de mandataires. Nos  centres d’affaires sont de véritables plaques tournantes alliant transactions immobilières, mise à disposition de formations destinées  aux mandataires experts, accompagnement individuel et accès à un réseau de partenaires dans divers domaines liés au secteur de  l’immobilier (diagnostics, courtiers en prêt, entreprises du bâtiment…).

Philippe Godet : Nos centres Keymex sont situés en périphérie des grandes villes, avec un bassin de 300 000 habitants dans un rayon  d’une heure en voiture. Leur superficie est de 500 à 2 000 mètres carrés.

JDA : Qu’est-ce qui fait l’ADN de Keymex ?

Ph. G. : Nos valeurs viennent du monde sportif. Un centre Keymex, c’est un centre d’entraînement intégré pour les mandataires experts,  avec un staff, une infrastructure, un savoir-faire. Intégrer Keymex, c’est rejoindre un centre sportif, avec les infrastructures et  les personnes qui sont entraînées, préparées à accompagner les mandataires experts qui nous rejoignent vers la performance.

F. S. : Notre modèle – FAC – est basé sur la Formation, l’Accompagnement et le Coaching. Le back office Keymex permet aux mandataires experts de progresser en savoir-être et en savoir-faire, de rester focus sur le business et de gagner du temps et du chiffre  d’affaires.

JDA : Comment se porte le réseau Keymex ?

F. S. : Le réseau est en pleine forme et en forte croissance. Nous comptons désormais 800 mandataires experts, contre 250 début 2020.  En un peu plus d’un an, notre chiffre d’affaires a bondi de 1,2 à 5 millions d’euros. D’où l’arrivée de Philippe Godet pour piloter notre développement.

JDA : Qu’est-ce qui pousse les professionnels de l’immobilier à vous rejoindre ?

F. S. : Schématiquement, une agence immobilière qui fonctionne ouvre des succursales et se retrouve avec plusieurs établissements. Le  modèle Keymex a le gros avantage de mutualiser les coûts générés (manager, assistant, loyer…). Un centre de 100 mandataires experts,  c’est l’équivalent de 25 agences.

Ph. G. : Le modèle permet des économies d’échelle considérables. 25 agences immobilières, c’est de 5 à 6 millions d’euros de charges,  alors qu’un franchisé Keymex réunit la même force de vente dans un seul et même lieu, pour un coût moyen annuel de 500 000 euros. Les  économies ainsi générées permettent de mieux rémunérer les mandataires experts.

JDA : Quelle est votre feuille de route ?

Ph. G. : Nous visons 20 millions d’euros de chiffre d’affaires fin 2021. L’objectif prioritaire est de passer de 22 centres à 60 d’ici la fin   2023. Nous avons déjà signé 12 contrats en France et 2 en Argentine. Il y a aura 14 nouveaux centres début 2022. Nous visons un rythme  d’une à deux ouvertures par mois.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne