Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Des patrons qui s’exposent

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 064
Evaluer cet article

Côté Particuliers, c’est le pari réussi de deux beaux-frères : proposer aux clients du service et de la proximité.

photo :

cote-particuliers-co-fondateursSébastien Brisé & Jean-Philippe Crouau
Co-fondateurs de Côté Particuliers

Quand Sébastien Brisé épouse Edwige Crouau en 2001, il ne sait pas encore qu’il liera aussi son destin… à son beau frère, Jean-Philippe !Avant de se connaître, chacun oeuvrait dans des secteurs d’activité différents. Alors que Sébastien est responsable adjoint de la formation continue de la chambre de commerce d’Evry, Jean-Philippe, lui, travaille entre la France et le Royaume-Uni pour Michelin. Puis, Sébastien intègre le Medef comme responsable du développement de la formation professionnelle à Paris, quand Jean-Philippe rejoint Renault et s’envole pour Tokyo dans la filiale japonaise pour y être chef de produit marketing. Difficile donc de se voir et d’échanger. Pourtant, quand Sébastien monte son agence immobilière dans la région Midi-Pyrénées en 2005, Jean-Philippe est séduit par son approche humaine de l’immobilier et décide, lui aussi, de changer de vie. Pendant deux ans, ils affinent le concept de Côté Particuliers.

CHIFFRES CLÉS
Les franchisés Côté Particuliers
réalisent 3 à 5 ventes par mois
grâce à deux salariés.
Pour l’année 2010, le réseau a
fait un chiffre d’affaires de
2 millions d’euros HT et de
3,9 millions pour 2011. En 2012,
« on sera à 4,3 millions sur
l’ensemble du réseau»,
se félicite Sébastien Brisé.

Et en 2008, en pleine crise économique, les beaux frères lancent le premier réseau de franchises immobilières à prix réduits. Leur credo : la proximité et le suivi du client. Leur positionnement : « Nous sommes des commerciaux, au sens noble du terme. Nous sommes là pour aider les gens tout en faisant du business », explique Sébastien Brisé, « en toute simplicité et avec humanisme », ajoute Jean- Philippe Crouau.

Et ça marche ! En près de quatre ans, Côté Particuliers a rassemblé 42 agences, et 6 autres sont en cours d’ouverture. Pour réduire les frais, les agences n’ont que deux salariés, dont le patron, et appliquent une organisation rigoureuse qui leur permet de présenter au client des coûts défiant toute concurrence. Autre recette pour minimiser les charges fixes, le réseau privilégie des surfaces commerciales de 30 m2 en centre-ville !

Aujourd’hui encore, leur objectif « est de trouver des chefs d’entreprises qui sont avant tout des commerçants, pas des DRH. Chez nous, le patron est devant la vitrine, il ouvre la porte et va chercher le client sur le trottoir. »

3 conseils à suivre

  • Trouver un bon emplacement. Les agences Côté Particuliers sont toujours en centre-ville, « là où il y a beaucoup de piétons », précise Sébastien Brisé.
  • Avoir une posture de chef d’entreprise. « Il faut être sûr de soi et aller de l’avant. » Sébastien et Jean-Philippe poursuivent leur développement en préparant des services 100 % finançables.
  • Avoir un capital de départ. Pour se lancer Sébastien et Jean-Philippe ont investi leurs économies : 50 000 euros. La conjoncture économique de 2008 n’a pas favorisé la confiance des banquiers, et aujourd’hui encore, elle reste timorée.

Les difficultés surmontées

« Quand nous avons voulu nous lancer, en pleine crise, tout le monde nous disait : « Non, ce n’est pas possible, se souvient Sébastien Brisé. Cela ne nous a pas stressés. » À cette affirmation, les beaux-frères entrepreneurs ont répondu : « Donc on va le faire ! ».

Aurelia Jakmakejian

 

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne