TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« L’adhésion militante vise à fédérer les acteurs du secteur immobilier autour d’un syndicat puissant », Loïc Cantin

Sponsorisé par FNAIM

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
524
Evaluer cet article

Alors que le marché immobilier est confronté depuis plusieurs mois à une crise sans précédent, la FNAIM déploie depuis octobre dernier une offre d’adhésion militante. L’objectif ? Fédérer l’ensemble des réseaux immobiliers autour d’une unité syndicale afin de mieux peser auprès du Gouvernement. Le point sur les enjeux de cette démarche avec Loïc Cantin, président de la FNAIM.

photo : JDA-adhesion-militante-800x560px

En quoi consiste l’adhésion militante et quels sont ses enjeux ?

L’adhésion militante, qui a pour mantra « Ensemble toujours plus fort », est déployée depuis quelques mois par la Fédération nationale de l’immobilier pour répondre aux besoins des réseaux de franchise et groupements immobiliers. Grâce à une cotisation moins élevée, cette dernière va permettre à la FNAIM de bénéficier d’une assiette beaucoup plus large de représentation et de représentativité à travers l’ensemble des franchisés auprès des législateurs, des pouvoirs publics ou encore des instances salariales. Avec l’adhésion militante, notre leitmotiv est de mieux assoir la stratégie et la visibilité de la FNAIM.

A quels services donnent droit cette adhésion ?

La cotisation mensuelle de 49 euros HT permet aux franchisés d’arborer l’emblématique « Cube Jaune » de la FNAIM sur leur support de communication, qui est un gage de qualité, d’engagement et de professionnalisme pour le consommateur. Elle offre également la possibilité de soutenir les actions de la fédération, et d’être régulièrement informés tant sur le plan du lobbying effectué par cette instance, que celui du cadre juridique qui règlemente l’intermédiation en immobilier.

Pourquoi avoir engagé une telle démarche ?

Cette démarche vise à fédérer et à unir les acteurs du secteur autour d’un syndicat puissant, afin de parler d’une seule voix aux pouvoirs publics, peser dans le débat sur le logement, et défendre avec force la profession.

A travers cette offre militante, notre volonté est d’accueillir le plus largement possible l’ensemble des marques et des réseaux immobiliers afin qu’ils soient en mesure de s’adosser à une puissance syndicale telle que la FNAIM qui rassemble aujourd’hui plus de 10 000 adhérents. De nombreux réseaux, tels Guy Hoquet, Century 21, Era Immobilier, Nestenn, Laforêt Immobilier, L’Adresse ou encore Orpi, apportent progressivement leur soutien à la création de cette adhésion militante.

Cette force du collectif est un premier pas vers le renforcement syndical qui va permettre à la FNAIM de défendre au mieux les intérêts des professionnels de l’immobilier. Dans une période aussi instable que celle que nous vivons aujourd’hui, l’existence d’un syndicat fort et puissant se justifie plus que jamais.

Quel message souhaitez-vous adresser aux professionnels de l’immobilier en ce début d’année 2024 ?

Nous abordons pour le moment cette nouvelle année sans ministre du logement. Si les mois à venir risquent sans aucun doute d’être perturbés, chahutés et marqués par une conjoncture difficile, les professionnels de l’immobilier ne peuvent ignorer qu’une crise n’est pas une fatalité. C’est également une opportunité de rebondir. Dans un contexte de crise du logement, les Français ont plus que jamais besoin de professionnels de l’immobilier formés pour répondre au mieux aux inquiétudes liées à leur parcours résidentiel. Aujourd’hui, comme demain, la montée en compétences doit rester le cheval de bataille des professionnels de l’immobilier.

Ne manquez pas aussi
PRE-ETAT.DATE
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous