Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Crédit immobilier : en avril, les taux de crédit se découvrent encore d’un fil

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 044
Evaluer cet article

Les taux de crédit immobilier ont chuté au mois d’avril. Les emprunteurs peuvent désormais prétendre à des taux moyens de 3.30 % sur 20 ans et de 3.65 % sur 25 ans. AB Courtage constate que 50 % des banques ont baissé leur taux compensant ainsi la timide hausse du mois de mars de + 0.05%.  50% des banques ont, elles, laissé leurs taux inchangés depuis début février.

Une bonne nouvelle pour les emprunteurs ! Les taux n’ont pas été plus attractifs depuis 1945. La raison de cette énième baisse inespérée est simple : les établissements prêteurs ont suivi le nouveau rabais de l’OAT 10 ans (indice de référence des taux fixes), passé successivement de 2.26 % au 1er février, à 2.09 % le 7 mars dernier pour tomber à 1.73 % le 8 avril, record absolu battu !

Les taux, suivant les températures folles qui n’en finissent pas de chuter, pourraient-ils descendre encore plus bas ? Une éventualité jugée possible si la BCE venait à baisser encore ses taux directeurs, suivant ainsi fidèlement sa politique des derniers mois. Au pire, les taux de crédit immobilier devraient rester au plancher pendant quelques mois encore, les banques se livrant encore et toujours une guerre acharnée pour capter de nouveaux clients par le biais du crédit immobilier, produit d’appel par excellence pour attirer de nouveaux dépôts. Cette exacerbation de la concurrence entre les établissements prêteurs maintient pour l’heure les taux à leur plus bas historique. Si on ajoute à cela une baisse des prix, encore timide, mais qui semble durable… pour les ménages au budget serré, c’est une aubaine à ne pas laisser passer. Car la une fenêtre de tir sera résolument courte. Les analystes guettent en effet désormais l’inévitable hausse des taux qui pourrait cette fois gripper le marché avant la fin 2013.

En attendant, la baisse continue des taux a eu pour effet d’augmenter la capacité d’emprunt des acquéreurs de près de 12 %. Aujourd’hui, avec 1.000 € de mensualité sur 20 ans, la capacité d’emprunt d’un acquéreur est passée de 158.730 € à 175.438 €, soit 16.708 € supplémentaire à échéance constante en l’espace d’un an à peine. ©LeFilDeLimmo/BazikPress © KaYann – Fotolia.com

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne