Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

A quel âge nos ministres se sont-ils lancés dans l’immobilier ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 293
Evaluer cet article
photo :

Nos 38 ministres ont dévoilé hier leur patrimoine sur le site du gouvernement. Qu’en ressort-il ? Que le gouvernement est, somme toute, assez représentatif de la population française, hormis pour les millionnaires : les ministres ne se sont pas rués sur des investissements en actions mais ont plutôt choisi d’investir dans la pierre. Tous ne sont pas propriétaires de leur logement mais ceux qui se sont lancés, parfois même tout récemment, ont choisi d’investir en « bons pères de famille ». Selon leur régime matrimonial (mariage sous la séparation des biens, en communauté, … pacs), leur acquisition s’est faite en indivision ou par parts en créant une société civile immobilière (SCI). La plupart des  ministres déclarent être aujourd’hui propriétaire d’un bien acquis entre 30 et 40 ans à l’aide d’un crédit immobilier. Et certains, tel Laurent Fabius, se réfugient dans l’investissement pierre en cas d’accidents de la vie (divorce, héritage).

Marisol Touraine et Frédéric Cuvillier, propriétaires à 31 ans

La Ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine trouve considère la pierre comme une valeur sûre. Depuis sa première acquisition à 31 ans (105 mètres carrés dans le 13ème arrondissement) elle a acheté 4 appartements en indivision auquel s’ajoute un bien immobilier reçu en héritage. Le Ministre chargé des transports, de la mer et de la pêche, Frédéric Cuvillier s’est aussi lancé à 31 ans en achetant sa résidence principale à Boulogne-sur-mer pour 83 846,959 euros (à l’époque 550 000 francs), celle-ci est aujourd’hui évaluée à 220 000 €. Puis avec le temps, il est devenu propriétaire de sa permanence d’élu, d’une maison pour ses parents et d’un appartement à Marrakech. Pour ses acquisitions immobilières, ses crédits en cours s’élèvent à 304 976, 59 €.

Cécile Duflot , propriétaire à 33 ans

A 33 ans, la Ministre de l’égalité des territoires et du logement Cécile Duflot a investi dans les Landes en achetant en indivision à 70% une maison et son terrain en octobre 2008 pour 168 000 euros. Un bien qu’elle estime aujourd’hui valoir 117 600 euros pour ses parts.

Dominique Bertinotti et Christina Taubira, propriétaires à 35 ans

A 35 ans en 1989, Dominique Bertinotti, l’ancienne maire du 4e arrondissement de Paris aujourd’hui Ministre déléguée chargée de la famille a acheté un 46 m2 dans son arrondissement pour 112 736 euros (à l’époque en francs 739 500). Elle évalue aujourd’hui son appartement du Marais à 495 000 euros. Dès 35 ans, notre Garde des Sceaux et Ministre de la justice Christiane Taubira, ancienne députée et conseillère régionale de Guyane a naturellement investi sur ses terres en achetant au fil du temps une maison aujourd’hui détruite, des terrains dont deux agricoles.

Pascal Canfin, propriétaire à 38 ans

A 38 ans, notre Ministre délégué chargé du développement,  Pascal Canfin a acheté en juillet 2012 un 3-pièces à Paris 11ème pour 540 000 euros.

Jean-Marc Ayrault, Bernard Cazeneuve et Benoît Hamon propriétaires à 40 ans

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a acheté à 40 ans en 1990 en commun avec son épouse une maison à Nantes d’une valeur de 266 785,78 euros (à l’époque de 1 750 000 Francs) pour laquelle le couple paye encore un crédit pour une extension. En 23 ans, sa maison a pris de la valeur, tout comme la ville de Nantes. Il l’évalue aujourd’hui à 650 000 euros. A 40 ans, Bernard Cazeneuve, qui succède à Jérôme Cahuzac au poste de Ministre délégué chargé du budget, a acheté une maison en juin 2003 à Laglorieuse pour 290 000 euros et a fait pour 177 000 euros de travaux. Dix ans plus tard, il évalue sa maison à 550 000 euros mais il lui reste 418 411 euros de crédit en cours. Benoît Hamon, notre ministre délégué chargé de l’économie sociale et solidaire et de la consommation a attendu 40 ans pour acheter un appartement à Brest pour 111 974 euros en octobre 2006. Aujourd’hui, il évalue son logement de 62,91 m2  à 117 629 euros.

Pierre Moscovici, propriétaire à 42 ans

A 42 ans, le Ministre des Finances, Pierre Moscovici est devenu propriétaire d’un appartement à Montbéliard de 125 m2 pour 122 000 euros. Il évalue aujourd’hui son appartement 200 000 euros.

Manuel Valls, propriétaire à 44 ans

A 44 ans, le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls est devenu propriétaire d’un appartement de 88 mètres carrés  à Evry pour 254 500,00 euros et à 48 ans d’un appartement de 44 m2 à Paris acheté via une SCI. Pour les deux acquisitions, Manuels Valls a encore des crédits en cours.

Vincent Peillon et Laurent Fabius,  propriétaires après 50 ans

Parmi les retardataires, on compte le Ministre de l’Education nationale Vincent Peillon,  qui, à 52 ans, a acheté à crédit  une maison de 450 m2 dans l’Essonne en avril 2012 pour 650 000 euros auxquels s’ajoutent 150 000 euros de travaux.

Depuis ses 57 ans, le Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a investi dans l’immobilier via une SCI en commençant par une maison dans l’Ariège (en 2003 et 2006) à 680 000 euros.  A 62 ans, il a acheté un appartement à Paris pour un montant de 2 610 000 euros qu’il évalue aujourd’hui à 2 750 000 euros.  Et enfin à 66 ans, il a acquis une maison en Haute-Normandie (90% via sa SCI) pour 465 000 euros.
Un courtier en crédit se met à disposition du gouvernement

Parce que nos ministres sont des citoyens comme les autres, certains professionnels de l’immobilier se sont intéressés à leurs prêts. Le courtier Empruntis suggère aux ministres endettés de renégocier leurs crédits pour bénéficier de taux plus bas. Qui a le plus à gagner en se faisant racheter son crédit ? La Ministre du Logement, Cécile Duflot. Les taux de crédits étaient de 5,25% en octobre 2008 lorsqu’elle a souscrit son emprunt, Empruntis lui propose de renégocier son prêt à 2,75%. «Nous nous tenons évidemment à disposition des ministres si les intéressés souhaitent des informations complémentaires», s’amuse la directrice de la communication et porte-parole d’Empruntis, Maël Bernier. A.J©LeFilDeLimmo/BazikPress

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne