Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Une femme à la tête du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 639
Evaluer cet article
photo : Isabelle Larochette, fondatrice d'I Loge You

 

 

Mettre les trois syndicats immobiliers autour d’une table et leur demander de se mettre d’accord sur la personnalité dirigeant le futur Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière.

La feuille de route imposée par Cécile Duflot, Ministre de  l’égalité des Territoires et du logement à la FNAIM, au SNPI et à l’UNIS donne déjà lieu à un certain nombre de va-et-vient depuis quelques semaines. « La Ministre attend que la profession se mette d’accord », précise Jean-François Buet.

Mais pour couronner le tout, la Ministre aurait exprimé un nouveau souhait : faire présider le nouvel organe de régulation des professions immobilières par une… présidente !

Un nouveau casse tête pour la profession…

A quelques jours de la journée de la femme,  le président de la FNAIM, Jean-François Buet, le président du SNPI, Alain Duffoux, et le président de l’UNIS, Etienne Ginot  se creusent la tête pour …. chercher la femme. Pas facile dans une profession où les instances syndicales sont trustées par les hommes.

Rappelons que l’organe de régulation des professions immobilières, qui devrait voir le jour d’ici l’été, sera constitué à majorité de professionnels choisis par leurs syndicats professionnels, garants de la bonne représentativité de toutes leurs activités. Il comprendra également des représentants des consommateurs choisis parmi les associations de défense des consommateurs agréées dans le domaine du logement, ainsi que des représentants des ministres en charge de la Justice, du Logement et de la Consommation.

Ce conseil sera présidé par une personne qualifiée dont le parcours dans le domaine du logement privé est nationalement reconnu. Son rôle ? Veiller au respect des règles déontologiques proposées aux ministres de la Justice, du Logement et de la consommation. Il proposera le contenu de l’obligation d’aptitude professionnelle des titulaires de la carte professionnelle, celui de la formation professionnelle continue de tous les acteurs de l’immobilier et sera consulté pour avis sur tous les textes relatifs à l’exercice des professions immobilières avant leur adoption.

Avis aux candidat(e)s, le poste de président du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière sera une charge gracieuse. Le Conseil ne dispose pas de budget de fonctionnement, les réunions devaient avoir lieux dans les locaux du ministère.

Et les nominé(e)s sont…

Isabelle Larochette. Agent immobilier, fondatrice de l’agence « De la cour au jardin » à Paris,  expert immobilier,  fondatrice de l’association Agence Solidarité Logement et créatrice d’I Loge You. Ancien clerc de notaire, disposant d’une vingtaine d’année d’expertise dans l’immobilier, elle n’est pas issue du sérail mais s’est démarquée par son engagement solidaire et sa capacité à fédérer autour d’elle les professionnels de l’immobilier pour faire du 22 novembre la journée nationale contre le mal logement.

Henry Buzy Cazaux. Ancien dirigeant de Foncia et de Tagerim, il a été délégué général de la FNAIM et administrateur de plusieurs autres syndicats immobiliers. Il a été chargé de mission auprès du président du Conseil de l’immobilier de l’Etat.Il préside  l’institut du Management des Services Immobiliers.

Serge Déglise. Président-fondateur de la société de gestion immobilière Oralia, il est aussi représentant de Plurience, association qui regroupe les grands acteurs de l’immobilier.

Jean-Pierre Guillon. Il est président du conseil de surveillance d’Action Logement.

Philippe Pelletier.  Avocat immobilier, il a été président de l’Anah , de l’UNPI (union nationale de la propriété immobilière ) et président du Plan Bâtiment Grenelle.

Bernard Worms. Il a été ancien président de l’ANIL (agence nationale d’information sur le logement).© LeFildeLimmo/BazikPress

Ariane Artinian

Après des études à Dauphine et à Sciences Po, elle opte pour le journalisme. Après avoir piloté les dossiers immobiliers de magazine grand-publics tels Capital ou Challenges, elle fonde BazikPress, agence de production de contenu éditorial spécialisée dans l'information pratique et dans l'immobilier. Elle dirige aujourd'hui la rédaction du Journal de l'Agence.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne