Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Franchise, coopérative, licence de marque… Comment s’y retrouver ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
651
Evaluer cet article

Pour l’agent immobilier, adhérer à un réseau signifi e bénéfi cier de la notoriété d’une enseigne, de son savoir-faire, de son expérience, de ses services… Mais, tous les réseaux ne fonctionnent pas de la même façon. Il y a les franchises, les coopératives, les licences de marque, les concessionnaires, les réseaux issus de grandes banques…

La Franchise

Le franchiseur doit en principe avoir mis au point et exploité avec succès son concept pendant une période raisonnable et dans au moins une unité pilote avant le lancement du réseau. Tout en restant le patron de son affaire, le franchisé qui adhère à un réseau de franchise se soumet aux décisions du franchiseur avec lequel il signe un contrat l’obligeant à respecter certaines contraintes : versements de droits d’entrée, d’une redevance souvent proportionnelle au chiffre d’affaires annuel, d’une participation au budget publicitaire, aux investissements… Il doit aussi accepter les contrôles, jouer la transparence sur ses comptes, s’impliquer dans les commissions….

De son côté, le franchiseur se doit d’apporter au franchisé un réel savoir-faire et le transmettre à travers une formation initiale et une assistance commerciale et technique pendant toute la durée du contrat. En outre, le franchisé bénéfi cie le plus souvent d’un territoire d’exclusivité.

La coopérative

Le réseau coopératif est la formule la plus ancienne. Elle est aussi plus souple que la franchise. Adhérer à un réseau coopératif signifi e acheter une part de capital et participer à l’élection du conseil d’administration, élu chaque année. Chaque agence qui adhère dispose d’une voix. Pour le reste, la coopérative fournit les mêmes services qu’une franchise : assistance, information, formation…

Licence de marque et concession

La licence de marque et la concession, pour leur part, sont plus souples puisqu’il s’agit ni plus ni moins d’acheter l’autorisation de développer son activité sous une certaine enseigne. La licence est un contrat par lequel le titulaire d’une marque confère à un tiers le droit d’apposer la marque dans son agence. Elle peut être accordée moyennant le versement forfaitaire d’une somme, soit en contrepartie de redevances, généralement proportionnelles au chiffre d’affaires. Généralement, le contrat de licence prévoit une clause d’exclusivité territoriale. La concession est parfois plus contraignante.

Les réseaux de banques

Ce sont le plus souvent des agences rachetées ou créées par les banques qui opèrent sous une enseigne précise.

Colette Sabarly

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne