Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Immobilier & couple : moins d’un Français sur deux pense que la décision se prend à deux !

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 415
Evaluer cet article
photo :

70% des achats immobiliers se font à deux selon une étude Ifop publiée en juin dernier. Les locations d’appartements de plus deux pièces et de maisons sont souvent le fait de couples. Mais s’agit-il d’un moment de concertation ? Le point d’exergue de la bonne entente entre les partenaires ? Le couple pesant le pour et le contre, chacun mettant ses compétences (qui le calcul de l’emprunt, qui l’évaluation des travaux, qui la distance avec sa belle-famille) au service de la construction d’un foyer commun ?

On peut en douter à la lecture des résultats du sondage mené par Vivastreet.com, n°2 des petites annonces gratuites en France. Vivastreet a en effet interrogé ses utilisateurs pour savoir qui prenait la décision (achat ou location) dans le couple. Rappelons que les utilisateurs de Vivastreet sont autant d’hommes que de femmes, répartis sur toutes les classes d’âge, malgré une légère surreprésentation des 25/34 ans, et sur tout le territoire.

Ainsi, à la question « En matière d’immobilier (achat ou location), qui prend la décision dans le couple ? » :
–  46,7% des répondants ont choisi « Les 2 ensemble » ;
–  34,9% ont répondu : « La femme » ;
–  13,7 % pensent que c’est « L’homme ».

Thierry Langlois, Directeur Immo de Vivastreet commente : « Avec près de 35% des réponses, il semble que les femmes aient un peu plus souvent le dernier mot à l’heure de décider. Mais ce n’est pas toujours une question de sexe ; au final, les couples sont également plus nombreux à prédéfinir une liste de critères qui conviennent aux deux parties, et c’est une bonne pratique qui permet de gagner un temps précieux dans la recherche en ligne puis pour les visites.»

L’achat et la location d’un logement ont des implications multiples. La dépense d’habitation représente en effet  40% des revenus des Français selon les données de l’Observatoire Way du mois de septembre. Mais les enjeux sont également émotionnels et affectifs. Ils posent la question du cadre de vie que l’on souhaite, mettent en exergue les contraintes professionnelles de deux personnes, et obligent à des arbitrages économiques. Bref, avant même que la virée dans une grande enseigne d’ameublement suédoise ne tourne au pugilat, apparaissent des interrogations sérieuses et fondées, qui se posent avec la même acuité à l’heure de signer un contrat de location. Plus étonnant, ils sont 4,7% à cocher « La belle‑famille »… Une chaîne de télévision pourrait ainsi rencontrer un franc succès en hybridant Qui veut épouser mon fils ? et Maison à vendre… ©LeFildeL’immo/BazikPress© Kzenon – Fotolia.com

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne