Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Nicolas Sarkozy s’engage sur le logement !

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
499
Evaluer cet article
photo : Nicolas Sarkozy

La loi Alur a été sévèrement remise en question, lors de la première convention de l’UMP sur le logement, à Paris. De retour à la présidence du parti, Nicolas Sarkozy a durement critiqué la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), de l’ancienne ministre écologiste, Cécile Duflot, jugeant que celle-ci avait « cassé la confiance » des acteurs du logement. La première chose à faire, a-t-il déclaré au siège du parti, est d’abroger cette loi fleuve, votée en mars 2014, cette « folie législative de François Hollande», comme il l’a qualifiée, et qui prévoyait notamment d’encadrer les loyers en « zones tendues », en fin de compte surtout à Paris.

Relancer la production de logements

Le numéro un de l’UMP a estimé que « seule une relance de la production de logements, à hauteur de plus de 500 000 logements neufs annuels, permettra une baisse durable des prix immobiliers ». Pour l’ancien président de la République, l’échec est cuisant : « contrairement aux idées reçues, la crise du logement est récente », « le marché est aujourd’hui profondément grippé » et il faut, selon lui, « redonner de la liberté aux acteurs du logement, en passant d’une logique de défiance à une logique de confiance. »

Favoriser les primo-accédants

Durant la convention, l’ancien ministre du Logement, Marc-Philippe Daubresse, a présenté une vingtaine de mesures pour résoudre « la crise du logement ». Dont celles qui concernent les primo-accédants. Et Nicolas Sarkozy de regretter : « Depuis 2012, l’accession à la propriété n’a pas évolué ». Il propose que l’Etat devienne « partenaire des Français dans l’accession à la propriété en apportant un coup de pouce par sa garantie de l’apport des primo-accédants » à hauteur de « 10 à 15% du prix total du bien immobilier» et de réduire également le taux de TVA de 20 % à 5,5 % afin de leur faciliter l’accès dans le neuf.

De nombreuses suggestions

Le président de l’UMP a aussi affirmé vouloir « refondre complètement la politique du logement social ». Il souhaite développer « l’offre de nouveaux logements libres et intermédiaires ». Enfin, il prévoit de « donner au ministre du Logement le poids d’un ministère régalien », de façon à rassembler « toutes les compétences « habitat » pour éviter la dilution des responsabilités ». Vaste programme ! O.D©byBazikPress

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne