Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Notre ambition ? Devenir le média de prédilection pour être visible des vendeurs », Loïc Boppe, directeur commercial de MeilleursAgents

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 589
Evaluer cet article

Avec sa nouvelle offre, MeilleursAgents enrichit son service à destination des professionnels de l’immobilier. Son directeur commercial dévoile sa stratégie.

photo : Loic Boppe_Directeur Com_MA

JDA : Comment appréhendez-vous la communication digitale des agences immobilières ?

Loïc Boppe : Elle est inadaptée aux enjeux actuels de la profession. Les agences immobilières pensent être visibles en étant sur le web, mais seules leurs annonces sont mises en avant au travers des grands portails. Cette stratégie digitale permet d’attraper des acquéreurs… pas de décrocher des mandats de vente, ce qui est pourtant le nerf de la guerre. À l’heure où 82 % des particuliers préparent leurs projets sur Internet, le trafic moyen du site d’une agence immobilière est de seulement 50 vi- sites uniques par mois et de quelques centaines pour les meilleures.

JDA : Où le bât blesse-t-il ?

L. B. : Les professionnels ne sont pas bien équipés pour ce qui est de s’adresser aux vendeurs. Les méthodes traditionnelles (boîtage, pige immobilière, porte-à-porte, publicité locale…) prédominent encore et pourtant sont de moins en moins efficaces. D’autant plus que, selon une étude réalisée auprès de 1 000 agences, le coût d’acquisition d’un mandat ressort à 960 euros en moyenne. Un montant qui n’est pas anodin mais que les professionnels ont souvent tendance à sous-estimer. Toute la problématique d’une agence aujourd’hui, c’est de trouver des solutions efficaces pour faire venir les vendeurs à moindre coût.

JDA : Quelle est votre stratégie vis-à-vis des agences immobilières ?
L. B. : Forts de notre position de référent sur les prix immobiliers, nous voulons être le partenaire de prédilection des agences pour les aider à capter des mandats de vente. Avec 1,5 million de visiteurs uniques (selon Google Analytics) et plus de 150 000 préestimations en ligne chaque mois, Meilleurs Agents est devenu le site numéro 1 des personnes qui préparent la vente de leur bien. Nous proposons désormais à l’ensemble des agences de profiter d’une visibilité géolocalisée auprès de notre trafic ultraqualifié. Plus de 1 400 d’entre elles bénéficient déjà de ce service contre 650 en mars dernier.

JDA : Concrètement, en quoi consiste cette offre de visibilité ?
L. B. : Aujourd’hui, toute agence peut désormais créer sa Vitrine en ligne en mettant en avant ses compétences et son professionnalisme : présentation de l’agence, spécificités, collaborateurs, horaires d’ouverture, avis clients conformes aux normes Afnor, dernières transactions réalisées, biens en vente, renvoi vers le site Internet de l’agence… La création de cette Vitrine et son enregistrement dans l’Annuaire MeilleursAgents sont gratuits. Par contre, la mise en avant de l’agence et de sa Vitrine sur le site à des endroits stratégiques du parcours du vendeur sur ses propres zones de chalandise (sur les pages Prix, dans ses quartiers) et les résultats d’estimation dans ces zones est payante.

Au final, les agences bénéficient d’une visibilité pertinente, valorisant leur expertise auprès des futurs vendeurs de leurs secteurs. À Paris, par exemple, plus de 80 % des personnes qui comptent vendre dans l’an- née se sont inscrites sur le site pour préparer le terrain ! Dans les grandes villes de région, ce pourcentage varie entre 40 et 60 %.

JDA : Avez-vous chiffré les gains liés à cette visibilité sur votre site ?

L. B. : En moyenne par mois, les agences sont affichées plusieurs milliers de fois et la Vitrine digitale est consultée entre 200 et 300 fois, soit de 4 à 6 fois plus que le site d’une agence ! En bonus, les agences bénéficient d’un meilleur référencement sur Google et d’une augmentation du trafic sur leur propre site. Les meilleurs résultats sont obtenus par les agences qui soignent leur Vitrine (belles photos, biens récemment vendus, avis clients positifs…). Cela se traduit au final par des demandes de contacts par email ou des appels téléphoniques.

JDA : Cette nouvelle offre remet-elle en cause le positionnement vis-à-vis du grand public ?

L. B. : Non. Jusqu’ici nous aidions les vendeurs en leur présentant les deux meilleures agences de leur quartier. Aujourd’hui, grâce à notre savoir-faire, nous leur apportons la meilleure information possible (notamment sur l’analyse des avis clients) et nous leur permettons de choisir par eux-mêmes le meilleur agent pour leur projet, sur la base d’informations renseignées par les agences et leurs anciens clients.

Propos recueillis par Ariane Artinian

Ariane Artinian

Après des études à Dauphine et à Sciences Po, elle opte pour le journalisme. Après avoir piloté les dossiers immobiliers de magazine grand-publics tels Capital ou Challenges, elle fonde BazikPress, agence de production de contenu éditorial spécialisée dans l'information pratique et dans l'immobilier. Elle dirige aujourd'hui la rédaction du Journal de l'Agence.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne